Obama défend, à Berlin, ses rêves de désarmement nucléaire

S’exprimant devant la porte de Brandebourg, symbole de la guerre froide, le président américain a lancé l’idée de réduire d’un tiers les arsenaux nucléaires américains et russes.