"Pas de temps à perdre": Biden dévoile son plan de relance à 1.900 milliards de dollars

"Nous devons agir et nous devons agir maintenant", a déclaré le président élu Joe Biden, jeudi soir, lors d'un discours depuis Wilmington (Delaware). ©AFP

Le président élu Joe Biden veut consacrer 1.900 milliards de dollars au redressement de l'économie américaine lourdement frappée par la crise du Covid et accélérer la lutte contre l'épidémie.

Joe Biden avait promis l'an dernier, durant la campagne électorale, de prendre plus au sérieux la crise sanitaire que ne l'a fait le président républicain Donald Trump. Le président élu a présenté, jeudi, un éventail de ressources sanitaires et d'aides économiques.

"Imaginez un futur: 'fabriqué en Amérique', 'entièrement fabriqué en Amérique et entièrement par des Américains'."
Joe Biden
Président élu des États-Unis

"Une crise de souffrance humaine profonde est à la vue de tous et il n'y a pas de temps à perdre. Nous devons agir et nous devons agir maintenant", a-t-il déclaré, jeudi soir, lors d'un discours depuis Wilmington dans le Delaware, où il réside. Face à l'ampleur de la crise économique, "on ne peut pas se permettre de rester les bras croisés".

Les détails du plan

Son plan de 1.900 milliards de dollars (1.562 milliards d'euros) comprend environ 1.000 milliards d'aides directes aux ménages, quelque 440 milliards d'aides aux petites entreprises et aux municipalités les plus gravement touchées par la crise sanitaire et 415 milliards de dollars destinés à renforcer la lutte et la vaccination contre le Covid-19.

1.400
dollars
Des chèques de 1.400 dollars vont être versés aux ménages américains pour un total de 1.000 milliards de dollars.

Des chèques de 1.400 dollars seront versés aux Américains, bien plus que les 600 dollars octroyés au titre du dernier plan de relance voté par le Congrès. L'allocation chômage sera augmentée à 400 dollars par semaine, contre 300 actuellement, et prolongée jusqu'en septembre.

"Imaginez un futur: 'fabriqué en Amérique', 'entièrement fabriqué en Amérique et entièrement par des Américains'", a-t-il lancé, soulignant que l'argent des contribuables sera utilisé pour "reconstruire l'Amérique". "Nous achèterons des produits américains, soutenant des millions d'emplois industriels américains".

C'est pour quand?

Les chefs de file démocrates au Congrès, où le parti va disposer d'une majorité étroite dans les deux chambres, ont fait savoir avant le discours de Joe Biden qu'ils s'évertueraient à faire adopter rapidement le plan de relance.

"Les vaccins offrent tant d'espoir (…) mais leur déploiement aux États-Unis a été un échec lamentable jusqu'à présent."
Joe Biden
Président élu des États-Unis

Mais la mise en accusation mercredi du président sortant Donald Trump pour "incitation à l'insurrection", à la suite de l'attaque du Capitole par ses partisans la semaine dernière, fait craindre du retard dans les travaux du Congrès lors des premiers jours du mandat de Joe Biden.

Joe Biden a aussi appelé le Congrès à relever à 15 dollars le salaire horaire minimum, et il a indiqué que le plan prévoyait des fonds pour un programme national de dépistage et de vaccination contre le coronavirus.

"Les vaccins offrent tant d'espoir (…) mais leur déploiement aux États-Unis a été un échec lamentable jusqu'à présent", a-t-il dit, ajoutant qu'il présenterait ce vendredi un plan pour vacciner 100 millions d'Américains lors de ses 100 premiers jours à la présidence.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés