Quel crédit accorder à la trêve entre Washington et Pékin?

"Nous avons eu une très bonne rencontre avec le président Xi, je dirais même excellente", a déclaré Donald Trump, estimant que les deux rivaux étaient "à nouveau sur la bonne voie". ©REUTERS

Donald Trump et Xi Jinping ont promis, en marge du sommet du G20, de relancer leurs négociations commerciales. Washington promet de ne pas ajouter de nouvelles surtaxes douanières sur les importations venant de Chine. Les investisseurs apprécient!

Après les attaques, les menaces, le silence, c'est la trêve. Et elle est bienvenue. Les présidents chinois Xi Jinping et américain Donald Trump ont décidé relancer les négociations commerciales entre leurs deux pays. Leur rencontre était très attendue, vu que les négociations USA-Chine étaient au point mort depuis de longues semaines et qu'aucune des deux parties n'était satisfaite de la situation.

Qu'est-ce qui a été décidé à Osaka, en marge du G20? Washington a décidé de ne pas imposer de nouvelles taxes douanières sur les exportations chinoises.

Peut-on espérer un accord proche? Pas vraiment. D'abord, parce que Donald Trump a dit qu'il n'était "pas pressé" de conclure un accord commercial avec Pékin. Et aussi parce que le China Daily, voix officielle de Pékin, estime qu'il n'est pas acquis que la reprise des négociations permette d'aboutir à un accord. A noter aussi qu'aucun calendrier n'a été décidé...  Néanmoins, Trump juge que les discussions sont "à nouveau sur la bonne voie". Bref, c'est la trêve mais pas encore la paix.

Qu'en pensent les investisseurs? Ils applaudissent. Tant les Bourses asiatiques que les européennes   sont en hausse. → A suivre en direct dans notre market live.

 

Le cas Huawei

Sur la question de Huawei, l'un des principaux points de tension entre Washington et Pékin, Donald Trump assure vouloir autoriser le géant chinois des télécoms à "acheter des produits" auprès des compagnies américaines de la high-tech, à la demande de celles-ci et de Xi Jinping, qui n'affecteront pas la sécurité nationale des États-Unis. Et un conseiller économique de Donald Trump a confirmé la chose, estimant qu'il y avait de "bonnes chances" que les entreprises américaines se voient accorder des licences pour vendre des produits à Huawei.

Pour rappel, les négociations entre Washington et Pékin avaient été brutalement interrompues en mai. Les Américains ont alors menacé d'imposer de nouvelles taxes à l'importation. La totalité des plus de 500 milliards de dollars de biens chinois achetés chaque année par les États-Unis auraient alors été frappée. Cela risquait de faire dérailler toute l'économie mondiale...

Au vu de la réaction des Bourses asiatiques, les investisseurs sont déjà heureux avec cette petite trêve. Mais on attend maintenant la vraie reprise des négociations.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés