Sanders remporte la primaire du New Hampshire, Biden loin derrière

Bernie Sanders a devancé le modéré Pete Buttigieg, ancien maire de South Bend (Indiana), qui était arrivé de peu en tête la semaine dernière lors des caucus de l'Iowa.

Bernie Sanders a remporté de peu la primaire démocrate du New Hampshire. L'ancien favori Joe Biden est relégué à la cinquième place. Ce nouveau revers soulève bien des interrogations sur la viabilité de sa campagne.

Avec neuf bureaux de vote dépouillés sur dix rendus, le socialiste Bernie Sanders a remporté 26% des suffrages, suivi par Pete Buttigieg (24%) et la sénatrice Amy Klobuchar (20%), selon les comptabilisations des médias américains.

"C'est le début de la fin pour Donald Trump", a lancé à une foule en liesse le sénateur indépendant, longtemps jugé trop à gauche, mais désormais favori de la course à l'investiture démocrate.

Longtemps favori, l'ancien vice-président Joe Biden a essuyé un cuisant revers en n'arrivant que cinquième, loin derrière (8%). Mauvais résultat également pour Elizabeth Warren, sénatrice progressiste du Massachusetts, qui finit à la quatrième place, elle qui était pourtant considérée comme la favorite du scrutin dans le New Hampshire il y a trois mois.

L'Iowa, où Buttigieg avait gagné, et le New Hampshire ne distribuent qu'un tout petit nombre de délégués sur les 1.991 nécessaires pour décrocher l'investiture du parti en juillet. Mais ces deux petits États représentent d'importants tremplins dans la longue route qui mène à la présidentielle.

Ils jettent l'éponge

Les résultats de cette primaire ont permis de réduire le nombre de candidats à l'investiture démocrate. Andrew Yang, entrepreneur de 45 ans qui s'est forgé une renommée avec sa proposition d'instaurer un revenu universel, et le sénateur Michael Bennet ont annoncé qu'ils retiraient leur candidature.

Neuf candidats sont donc encore en lice pour défier Donald Trump le 3 novembre. Et ces dix derniers jours, des mouvements importants semblent s'être opérés dans les rapports de forces. Les résultats du New Hampshire devraient donner un grand élan à Sanders et Buttigieg avant les prochains votes des primaires: le Nevada le 22 février puis la Caroline du Sud le 29 février. C'est là que Joe Biden jouera la suite de sa campagne. En piteuse position, il a quitté le New Hampshire avant même l'annonce des résultats pour se rendre directement en Caroline du Sud. L'ancien vice-président de Barack Obama y est donné très largement favori, car il bénéficie de forts soutiens dans la population noire, majoritaire parmi les électeurs démocrates de cet État.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés