"Si jamais j'étais destitué, je pense que les marchés s'effondreraient"

©REUTERS

Le président américain, qui a replongé dans la tourmente après que deux de ses anciens conseillers ont été envoyés en prison pour des délits que l'un d'eux dit avoir commis à la demande de Donald Trump, a rejeté toute accusation d'infraction. Il se dit toutefois "pas du tout inquiet".

Le président américain a vécu un mardi noir cette semaine. Son ex-avocat, Michael Cohen, et son ancien chef de campagne, Paul Manafort, ont pris la direction de la prison. Pas de quoi toutefois l'inquiéter, affirme sa porte-parole. 

"Je ne sais pas comment on peut destituer quelqu'un qui fait un super travail."
Donald Trump
Président américain

Le Président a même apporté lui-même la preuve de cette sérénité. "Si jamais j'étais destitué, je pense que les marchés s'effondreraient et que chacun deviendrait plus pauvre." Trump répondait ainsi à une question lors d'une émission retransmise ce jeudi par la chaîne Fox News. "Je ne sais pas comment on peut destituer quelqu'un qui fait un super travail."

→ Les faits

D'un côté, Manafort, condamné à 8 reprises pour fraudes bancaire et fiscale. De l'autre, Cohen qui plaide coupable de huit chefs d’accusation, notamment fraude fiscale et violation des lois sur le financement des campagnes électorales. L'ex-avocat de Trump ne s'est pas contenté de plaider coupable, il a également incriminé le président américain.

Michael Cohen, l'ancien avocat de Donald Trump. ©AFP

Cohen a reconnu, sous serment, avoir acheté le silence de deux maîtresses présumées du Président, en versant 130.000 et 150.000 dollars respectivement à l’actrice de films X Stormy Daniels et l’ancienne playmate de Playboy Karen McDougal (qui affirment toutes deux avoir eu une liaison avec Trump) - "à la demande du candidat" et "avec l’intention d’influencer l’élection". Selon l'avocat de Cohen, ce dernier pourrait avoir d'autres informations en réserve qui pourraient intéresser le procureur spécial Robert Mueller, chargé d'enquêter sur les soupçons de collusion entre l'équipe de campagne de Trump et la Russie.

→ La réaction de Trump

Le président américain a rejeté mercredi toute accusation d'infraction et contredit son ancien fidèle avocat Michael Cohen concernant ses deux maîtresses présumées. "Le président n'est pas du tout inquiet. Il sait qu'il n'a rien fait de mal et qu'il y a pas eu de collusion" avec Moscou, a également assuré sa porte-parole, Sarah Sanders.

Donald Trump a aussi affirmé mercredi sur Fox News qu'il n'avait pris connaissance que "plus tard" des paiements versés aux deux femmes. "Ce n'est même pas une infraction aux lois électorales", a-t-il ajouté. Les fonds "ne venaient pas de l'équipe de campagne, ils venaient de moi".

Le président américain a même ironisé: "Si quelqu'un cherche un bon avocat, je suggère fortement que vous ne vous attachiez pas les services de Michael Cohen!"

Concernant l'inculpation de Paul Manafort, Donald Trump a de nouveau loué son ancien chef de campagne sur Twitter: 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content