analyse

Souffle d'optimisme sur les négociations sino-américaines

"Ce sera probablement une rencontre très fructueuse", affirme Donald Trump à propos de sa rencontre avec le président chinois. ©AFP

Pourquoi les marchés ont-ils retrouvé un peu d'optimisme à l'égard des négociations entre Pékin et Washington? Est-ce juste le jeu de la rhétorique?

Hier lundi, c'était le gros plongeon des marchés, tant en Europe qu'à Wall Street. Ce matin, ils se reprennent. Pourquoi?

     

Les négociations entre les Etats-Unis et la Chine n'ont pourtant pas avancé... Mais les investisseurs ont senti un souffle d'optimisme, d'abord avec les propos de Trump lundi soir, quand il confirmait sa rencontre prochaine, normalement fin juin,  avec Xi et faisait miroiter une issue positive.

Cela sera probablement une réunion très fructueuse. (...) J'ai le sentiment que cela va être couronné de succès.
Donald Trump
Président des Etats-Unis

"Les investisseurs conservent une pointe d'optimisme car le dialogue n'est pas rompu" et "Donald Trump continue de vendre une hypothétique rencontre avec Xi Jinping afin d'aplanir le différend entre les deux pays", résume ainsi Tangi Le Liboux, stratégiste pour le courtier Aurel BGC.

De son côté, le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi avait expliqué, après l'annonce des mesures de rétorsion, qu'il y avait toujours espoir de résoudre à l'amiable le différend commercial.

La dernière escalade

Pourtant, le feu martial est loin d'être éteint. Pour rappel, de nouvelles négociations visant à mettre un terme à la guerre commerciale s'étaient achevées la semaine dernière à Washington sans accord. Mais les deux parties avaient appelé à poursuivre le dialogue. Cependant, les États-Unis ont relancé l'escalade vendredi dernier, montant à 25% les droits de douane punitifs sur des marchandises chinoises représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles.

Cette nouvelle salve a provoqué, ce lundi, des représailles de la Chine - et la chute des marchés. Les États-Unis ont alors mis en oeuvre la procédure visant à surtaxer la quasi-totalité des importations chinoises. Le représentant américain au Commerce a annoncé le lancement de la consultation visant à augmenter les tarifs douaniers sur près de 300 milliards de dollars supplémentaires d'importations. Ce serait ainsi la quasi-totalité des 540 milliards de dollars d'importations chinoises qui seraient taxées.

"La Chine espère que les États-Unis retourneront sur la bonne voie des consultations économiques et commerciales bilatérales", a réagi Pékin. Le gouvernement chinois a déjà menacé de prendre des "représailles nécessaires". Mais l'échéance du 1er juin semble toutefois indiquer que Pékin souhaite donner aux deux pays le temps de parvenir à un éventuel accord. 

Et ce mardi matin, Donald Trump poursuivait sur la voie de l'optimisme:

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect