Publicité

Spectaculaire retour en force de Joe Biden lors du Super Tuesday

Joe Biden retrouve des couleurs: l'ancien vice-président a engrangé une série de victoires lors du "Super Tuesday". ©AFP

Joe Biden remporterait les primaires dans neuf Etats. Cependant, l'actuel favori de la course à l'investiture, Bernie Sanders, est donné victorieux en Californie, dans le Vermont et le Colorado.

Du Maine à la Californie, plusieurs millions d'Américains se sont rendus aux urnes pour participer à la désignation de l'adversaire de Donald Trump qui briguera le 3 novembre un deuxième mandat de quatre ans. Et Joe Biden a effectué un spectaculaire retour en force dans la course à l'investiture démocrate pour affronter Donald Trump, même si son rival Bernie Sanders a résisté, laissant augurer d'un âpre et long combat.

Huits Etats au moins pour Biden

L'ancien vice-président de Barack Obama a désormais le vent en poupe dans une primaire dans laquelle tout va très vite et où "Bernie" était archi-favori il y encore deux semaines. Biden, 77 ans, a devancé son grand rival, Bernie Sanders, 78 ans, dans neuf Etats: Texas, Virginie, Caroline du Nord, Alabama, Oklahoma, Tennessee, Arkansas, Minnesota, Massachusetts.

Mais le sénateur du Vermont qui se revendique "socialiste" devait selon toute vraisemblance l'emporter en Californie, Etat crucial en termes de nombre de délégués, dans le Vermont et au Colorado.

Claque pour Bloomberg

J'ai besoin de votre aide et j'ai besoin de vos votes.
Michael Bloomberg
Ex-maire de New York

Ces scrutins en série marquent aussi l'entrée en lice de l'ancien maire de New York, Michael Bloomberg. Le candidat milliardaire, qui avait décidé de faire l'impasse sur les quatre premières étapes du marathon, soumet pour la première fois son nom au suffrage des électeurs démocrates et indépendants. Et c'est une fameuse claque pour lui. Très loin derrière ses adversaires, il a en particulier obtenu des résultats médiocres en Virginie, Etat emblématique sur lequel il avait lourdement investi. Il n'a décroché le soutien que du petit territoire des Samoa américaines (six délégués). "J'ai besoin de votre aide et j'ai besoin de vos votes", a-t-il lancé depuis West Palm Beach, en Floride, sur fond de spéculations croissantes sur son retrait imminent de la course.

L'autre revers cruel est celui essuyé par la sénatrice progressiste Elizabeth Warren qui a passé une très mauvaise soirée, perdant même dans son fief du Massachusetts.

Le Super Tuesday vu par Vadot

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés