Tout comprendre à l'affaire Epstein/Maxwell en 6 questions

La fille du magnat des médias Robert Maxwell est accusée d'avoir recruté des filles mineures pour Jeffrey Epstein. ©EPA

Ghislaine Maxwell est soupçonnée d'avoir aidé le milliardaire Jeffrey Epstein à abuser de mineures. La jet-setteuse a plaidé non coupable devant la justice américaine ce mardi, mais doit rester en prison.

L'arrestation de Ghislaine Maxwell, début juillet, a constitué un rebondissement spectaculaire dans l'affaire Epstein. Cette ex-collaboratrice du financier américain a comparu ce mardi devant une juge fédérale new-yorkaise et a plaidé non coupable. Il a été décidé de la maintenir en prison vu "le risque de fuite élevé".

De quoi accuse-t-on cette figure de la jet-set de 58 ans, fille du magnat des médias Robert Maxwell?

35
ans
Ghislaine Maxwell risque 35 ans de prison

D'avoir "aidé, facilité et contribué aux agressions sur mineures de Jeffrey Epstein". Cette ex-petite amie d'Epstein aurait recruté pour celui-ci des adolescentes. Elle participait parfois directement aux agressions, selon les procureurs. La procureure fédérale de Manhattan, Audrey Strauss, a également évoqué des abus sexuels perpétrés dans la propre résidence de Maxwell.

Comment agissait le duo Epstein/Maxell?

De 1994 à 1997, Maxwell aurait aidé son ancien partenaire en recrutant des adolescentes. Certaines d'entre elles n'avaient pas plus de 14 ans. Avec Epstein, elle les emmenait au cinéma et faire du shopping. Ils payaient également leurs études. La fille de Robert Maxwell aurait "normalisé" la violence sexuelle parmi les victimes, se déshabillant devant elles et parlant de sexualité. Elle les aurait encouragées à faire des massages à Epstein, qui, finalement, abusait des jeunes victimes.  

Comment la justice est-elle remontée jusqu’à elle?

L'acte d'accusation cite trois victimes présumées, identifiées uniquement par des numéros, toutes mineures à l'époque des faits. Ghislaine Maxwell figurait en tête de liste des complices présumés dans l'enquête. Elle avait disparu des cercles mondains, qu'elle fréquentait assidûment, depuis la mort d'Epstein. Elle était discrètement surveillée par la police depuis un certain temps. Elle a été arrêtée début juillet dans une luxueuse propriété du New Hampshire.

Ghislaine Maxwell a été arrêtée dans une luxueuse propriété du New Hampshire début juillet. ©Photo News

Que s'est-il passé lors de l'audience?

L’audience devait être l'occasion d'évoquer l'opportunité d'une remise en liberté et permettre à Ghislaine Maxwell de plaider non coupable.

3
passeports
Née en France, éduquée en Grande-Bretagne puis naturalisée américaine, Ghislaine Maxwell possède trois passeports

Elle est détenue à la prison fédérale de Brooklyn. Ses avocats ont déjà proposé un montage financier garantissant une caution de 5 millions de dollars devant permettre sa remise en liberté dans l'attente de son procès. Mais vu qu’elle dispose de moyens financiers conséquents,  d'un réseau de connaissances à l'étranger, de plusieurs passeport, dont un français, ses risques de fuite vers l’étranger sont considérés comme importants.

Cette femme née en France, éduquée en Grande-Bretagne puis naturalisée américaine en 2002,  n'a "absolument aucune raison de rester aux Etats-Unis" où elle risque 35 ans de prison, selon les procureurs.

Ce mardi, Maxwell a donc plaidé non coupable de trafic de mineures et d'incitation à la prostitution devant la juge fédéral de Manhattan, qui a ordonné son maintien en détention. Mais le choix de l'accusée de plaider non coupable prive, pour l'instant, les autorités américaines d'un témoignage potentiellement explosif, susceptible de mettre en cause, outre Jeffrey Epstein, des personnalités de premier plan.

La juge fédérale Alison Nathan a fixé au 12 juillet 2021 l'ouverture du procès et ordonné le maintien en détention de la quinquagénaire d'ici là.

Pourquoi l’enquête autour de l’affaire Epstein continue-t-elle?

Jeffrey Epstein avait été arrêté, de retour de France le 6 juillet 2019, sur les chefs d'accusation de  trafic sexuel et conspiration en vue de trafic sexuel. Il risquait 45 années de prison. Quelques semaines après son arrestation, le 10 août 2019, il avait a été retrouvé pendu dans sa cellule new-yorkaise. L'autopsie concluait au suicide.

Mais ce suicide a alimenté toutes sortes de théories du complot, laissant entendre qu'il aurait été éliminé pour ne pas compromettre ses puissants amis. Le scandale Epstein compte de nombreuses ramifications du fait de ses liens avec les cercles mondains. Cet ancien gérant de fonds spéculatifs comptait parmi ses puissants amis le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II, et l'ex-président américain Bill Clinton.

Après la mort d’Epstein, la justice avait promis aux victimes présumées de poursuivre l’enquête.

Quel est le rôle du prince Andrew?

Dans des documents judiciaires publiés en août 2019, une femme, Virginia Roberts, affirmait avoir eu des relations sexuelles avec le prince Andrew, auxquelles Epstein l'aurait contrainte lorsqu'elle avait 17 ans. Le duc d'York a toujours démenti ces allégations, mais la publication d'une photo de l'époque, montrant Virginia Roberts enlacée par le prince, a alimenté les rumeurs.

Les enquêteurs new-yorkais espèrent toujours interroger le deuxième fils de la reine Elisabeth II, tombé en disgrâce avec cette affaire.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés