Trump a 90 jours pour décider s'il taxe les autos

©Photo News

Le président américain a 3 mois pour décider d’augmenter ou non les droits de douanes américains sur les importations de voitures. Les constructeurs européens et japonais sont visés.

Le département américain du Commerce a transmis dimanche à la Maison-Blanche son rapport sur les importations d’automobiles aux Etats-Unis. Le président Trump a désormais trois mois pour décider d’augmenter ou non de 25% les droits de douanes américains sur les importations de voitures et de pièces détachées. Les constructeurs européens et japonais sont en première ligne.

Le département du Commerce avait lancé en mai dernier une enquête pour voir si les importations automobiles représentent une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis. Il faut savoir que quasi la moitié des voitures vendues aux Etats-Unis sont des modèles importés. Aucune information n’a fuité sur le contenu du rapport. Mais, s’il s’avère accablant et si Trump décide d’augmenter les taxes américaines, il faudra encore compter 15 jours avant qu’elles n’entrent en application.

5 milliards €
D’après le cabinet EY, une hausse de 25% des tarifs douaniers américains sur les importations de véhicules coûterait 5 milliards d’euros aux constructeurs allemands.

La Maison-Blanche avait brandi sa menace en mai dernier. Deux mois plus tard, Trump et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, concluaient une trêve. En vertu de cet accord, Washington s’engageait à ne pas augmenter ses taxes sur les voitures et pièces détachées européennes pendant les négociations commerciales entre les Etats-Unis et l’Union européenne.

Ce lundi, le porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas, a réagi à la nouvelle de la remise du rapport en déclarant que l’exécutif européen "réagirait de manière rapide et adéquate" en cas de hausse des droits de douane.

Après le Canada, le Mexique et le Japon, c’est l’Europe qui exporte le plus de véhicules vers les Etats-Unis. Et en Europe, c’est l’Allemagne qui serait la plus exposée. D’après le cabinet EY, des taxes douanières de 25% coûteraient 5 milliards d’euros aux constructeurs allemands. Et pour l’institut économique allemand IFO, il réduirait de 50% leurs ventes de voitures outre-Atlantique.

Mais le secteur automobile américain s’inquiète aussi. D’après l’Association américaine des concessionnaires automobiles, une telle hausse de tarifs augmenterait en moyenne de plus de 2.000 dollars le coût des voitures fabriquées aux Etats-Unis et de près de 7.000 dollars le coût des véhicules importés. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect