Trump et sa réforme fiscale font passer Apple à la caisse

Apple investira 30 milliards sur 5 ans aux USA. ©AFP

Pour rapatrier ses fonds aux Etats-Unis, Apple devra payer 38 milliards de dollars de taxe. Cela dans le cadre de la réforme fiscale du président américain Donald Trump.

Apple paiera 38 milliards de dollars de taxe (soit 31 milliards d'euros) sur se 252,3 milliards de dollars de liquidités détenues hors des Etats-Unis conformément au nouveau régime fiscal entré en vigueur en décembre. Une bonne partie de ce capital à rapatrier est logé dans des pays où les régimes fiscaux sont plus favorables. Apple avait toutefois mis de côté 36,3 milliards de dollars à cette fin, ce qui veut dire que cette imposition n'aura pas de répercussions significatives sur son cash flow ce trimestre-ci.

38 milliards $
Apple
C'est le montant de la taxe qu'Apple devra payer pour rapatrier ses fonds aux Etats-Unis.

Le fabricant de l'iPhone a également dit qu'il ouvrirait un nouveau campus en un endroit qu'il précisera a dans le courant de l'année. Le groupe californien a aussi annoncé qu'il investira 30 milliards de dollars aux Etats-Unis durant les 5 prochaines années. Et ainsi créer 20.000 emplois, à la fois sur ses sites existants et sur un futur site dédié à l'assistance technique.

L'action a effacé ses pertes à Wall Street après ces annonces et elle gagnait 0,7% vers 19h40. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect