Trump maintient le sommet du 12 juin avec Kim Jong-un

©EPA

Le président américain Donald Trump a confirmé ce vendredi la tenue d'un sommet avec son homologue nord-coréen Kim Jong-un le 12 juin à Singapour.

Donald Trump a changé son fusil d'épaule. Le président américain a annoncé ce vendredi, à l'issue d'une heure de discussions avec le bras droit de Kim Jong-un, le maintient de son sommet du 12 juin à Singapour avec son homologue nord-coréen.

Il a également affirmé que la Corée du Nord voulait dénucléariser et a prédit que le dialogue avec Pyongyang serait "un processus couronné de succès". Trump a aussi annoncé qu'il n'y aurait pas de nouvelles sanctions pendant les pourparlers.

Le général Kim Yong Chol, bras droit du dirigeant nord-coréen, est arrivé peu après 13h00 (19h00 HB) à Washington, où il a été accueilli par le secrétaire général de la présidence américaine, John Kelly, et les responsables du dossier nord-coréen au département d'Etat et à la CIA, Mark Lambert et Andrew Kim. Il a ensuite été introduit dans le Bureau ovale pour y rencontrer le président des Etats-Unis.

"Je ne veux plus utiliser le terme 'pression maximale'. Je ne veux plus utiliser ce terme. Nous nous entendons bien. Vous voyez notre relation", a-t-il déclaré le président US aux journalistes sur la pelouse de la Maison-Blanche, après avoir raccompagné Kim Yong Chol à sa voiture.

"Je n'ai jamais dit que ce serait réglé en une réunion. On parle d'années d'hostilités et de problèmes", a-t-il ajouté, avant de prédire qu'"à la fin, il y aura une issue très positive"



Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés