Trump ouvre la voie à l'accord de libre-échange avec le Canada et le Mexique

©AFP

Les Etats-Unis ont accepté de lever les tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium avec le Canada et le Mexique, ce qui rend très probable la ratification de l'accord de libre-échange entre les trois pays.

Donald Trump a annoncé ce vendredi la suppression des tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium avec le Canada et le Mexique, levant ainsi un important obstacle à la ratification de l'Accord de libre-échange nord-américain entre les trois pays. "Nous venons juste de trouver un accord avec le Canada et le Mexique et nous vendrons nos produits dans ces pays sans imposer de tarifs ou de tarifs majeurs", a dit le locataire de la Maison Blanche.

Peu de temps auparavant, un communiqué commun des Etats-Unis et du Canada annonçait un accord pour lever les droits de douane imposés par Washington depuis près d'un an. Donald Trump avait imposé en juin une taxe de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium en provenance du Canada. Le Canada avait répliqué en taxant 16,6 milliards de dollars canadiens (11 milliards d'euros) de produits américains.

Des mesures communes seront prises pour empêcher "l'importation d'acier et d'aluminium subventionnés de manière déloyale et/ou vendus à des prix de dumping".

Les deux pays mettront également fin "à toutes les procédures qui les opposent en instance à l'Organisation mondiale du commerce", le Canada ayant porté plainte auprès de cette organisation en juin 2018. Enfin, des mesures communes seront prises pour empêcher "l'importation d'acier et d'aluminium subventionnés de manière déloyale et/ou vendus à des prix de dumping" et "le transbordement d'acier et d'aluminium fabriqués ailleurs qu'au Canada ou aux États-Unis vers l'autre pays".

Le Canada est le premier fournisseur étranger d'acier et d'aluminium des Etats-Unis. Le nouvel accord de libre-échange liant Etats-Unis, Canada et Mexique (AEUMC) a été conclu le 30 septembre au bout d'un marathon de treize mois de négociations commerciales, puis signé le 30 novembre. Mais le texte est toujours en attente de ratification dans les trois pays, Ottawa ayant fait de la levée des tarifs douaniers américains une condition sine qua non pour le ratifier.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect