Trump prolonge la trêve avec Pékin

©REUTERS

Donald Trump reporte la hausse des taxes sur les produits chinois importés. Il se réjouit des "progrès substantiels" accomplis par Washington et Pékin dans leurs négociations commerciales.

Donald Trump a annoncé dimanche soir sur Twitter qu’il reportait à une date non déterminée l’entrée en vigueur d’une nouvelle hausse de droits de douane américains sur 200 milliards de dollars de produits chinois qui était prévue pour le 2 mars.

Le président américain a fait état de "progrès significatifs sur des problèmes structurels importants comme la protection de la propriété intellectuelle les transferts de technologies, l’agriculture, les services, les changes et de nombreux autres sujets".

​Sans donner de date, Trump a affirmé que sa rencontre à venir avec le président chinois Xi Jinping sur le conflit commercial entre les deux pays serait un sommet "pour signer" un accord. "On va avoir un sommet pour signer (...) On espère y arriver. Nous sommes très, très proches d'un accord", a-t-il déclaré depuis la Maison-Blanche. Pour rappel, le président avait évoqué, la semaine dernière, le mois de mars pour une rencontre.

Côté chinois, l’agence Chine nouvelle a confirmé qu’il y avait eu des "progrès significatifs" dans les discussions entre négociateurs américains et chinois. Mais, Washington et Pékin restent très discrets sur les avancées effectivement réalisées. Le fait que la délégation chinoise, qui s’était rendue la semaine dernière à Washington, ait prolongé de deux jours sa visite, laisse cependant à penser que des progrès ont bel et bien été enregistrés.

De sources proches des négociations, plusieurs mémorandums d’accord auraient été rédigés la semaine dernière. Et dimanche, Trump a déclaré devant l'Association des gouverneurs américains qu'il pourrait annoncer "de très grandes nouvelles" cette semaine, ou la semaine prochaine. 

Quelles avancées? 

Les Chinois se seraient engagé à relever de 30 milliards de dollars par an leurs achats de produits agricoles américains et à ne pas dévaluer le yuan pour contrer l’impact des tarifs douaniers américains. Un accord sur l’achat de gaz naturel liquéfié américain serait également dans le pipeline.  Des progrès auraient été réalisés dans le domaine du transfert forcé de technologies vers la Chine, en matière d’accès au marché chinois pour les entreprises américaines et concernant les subsides versés par l’Etat chinois à ses entreprises de haute technologie.

Où ça coince?

Mais le blocage resterait entier en ce qui concerne les mécanismes de contrôle de l’accord en discussion. Estimant que les Chinois ont déjà violé ses engagements qu’ils ont fait dans le passé, les Américains veulent un mécanisme ultra contraignant.  Des tarifs douaniers coercitifs entreraient en application dès qu’un manquement serait constaté côté chinois. Pékin préfèrerait une approche plus souple.

382 milliards de dollars
de déficit
Les USA ont affiché un déficit commercial de 382 milliards de dollars face à la Chine en 2018

Les élus du Congrès américain, démocrates comme républicains, restent d’ailleurs sceptiques sur la teneur de l’accord en discussion même si Trump a encore affirmé dimanche, devant l’association des gouverneurs américain, qu’il "s’agira de loin  du plus grand accord commercial jamais conclu". Beaucoup craignent qu’il ne s’agira que d’un ensemble de mesurettes visant surtout à mettre fin à une guerre commerciale qui ne profite à personne, plutôt qu’à rééquilibrer les échanges commerciaux sino-américains et à mettre fin aux pratiques commerciales déloyales de Pékin. Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, devra d’ailleurs s’expliquer à ce sujet mercredi devant la Chambre des représentants.  

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés