Trump va alourdir ses taxes sur la Chine

En meeting mardi en Floride, où il soutenait la candidature du gouverneur républicain Rick Scott à un poste de sénateur, le président des Etats-Unis a une nouvelle défendu sa politique commerciale face aux critiques qu'elle suscite dans son propre pays, notamment dans les milieux économiques. ©AFP

Donald Trump envisage désormais une taxe de 25% sur 200 milliards de biens chinois importés, contre 10% évoqués jusque-là...

L'administration Trump s'apprête à proposer d'imposer de nouveaux droits de douane de 25% sur l'équivalent de 200 milliards de dollars (171 milliards d'euros) de produits chinois importés. Et non 10% comme évoqué jusqu'à présent.

Sur quels produits? Le gouvernement américain a publié le mois dernier une liste des produits qui vont être assujettis à ces taxes, dont des centaines de produits alimentaires, ainsi que le tabac, le charbon, les produits chimiques ou encore les composants électroniques.

La Chine et d'autres ont ciblé nos agriculteurs. Ce n'est pas bien. Ce n'est pas gentil. Et vous savez ce que disent nos agriculteurs? C'est bon. On peut encaisser.
Donald Trump
Président des Etats-Unis

Entre temps, les Etats-Unis ont conclu une trêve commerciale avec l'Union européenne lors d'un entretien entre Donald Trump et Jean-Claude Juncker, et Washington a fait savoir que les Européens s'étaient engagés à cette occasion à l'aider à faire pression sur la Chine. Pékin n'a pas réagi pour le moment à la nouvelle menace brandie par l'administration Trump mais le gouvernement chinois a prévenu le mois dernier qu'il répondrait du tac au tac à toute hausse des barrières douanières.

Pour rappel, Donald Trump avait averti qu'à terme, plus de 500 milliards de dollars (425 milliards d'euros) de produits chinois, soit la quasi-totalité des importations américaines en provenance de Chine, pourraient être taxées.

Quelle réaction des marchés?

Les marchés sont en hausse, mais prudents. Lisez notre Marklet Live, suivi des marché minute par minute.

Ils s'étaient montrés rassurés mardi... Ils étaient alors soutenus par l'espoir d'une reprise des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.  Ils avait positivement réagi à une information disant que des représentants du secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et du vice-Premier ministre chinois Liu He étaient en discussions afin de chercher des manières de reprendre les négociations.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect