Publicité

Trump va réduire l'aide au Guatemala, au Honduras et au Salvador

©REUTERS

Le président américain Donald Trump reproche au Guatemala, au Honduras et au Salvador de ne pas être capables "d'empêcher les gens de quitter leur pays pour entrer illégalement aux Etats-Unis". Par conséquent, il veut réduire leur aide.

Donald Trump a annoncé ce lundi que les Etats-Unis allaient réduire l'aide allouée au Honduras, au Salvador et au Guatemala, déplorant que ces pays n'aient pas été capables "d'empêcher les gens de quitter leur pays pour entrer illégalement aux Etats-Unis".

"Nous allons commencer à couper, ou réduire de façon significative, l'énorme aide internationale que nous leur accordons", a tweeté le président américain.

Plus tôt dans la journée, il a "alerté" l'armée et les gardes-frontière avant l'arrivée de la "caravane" de migrants, une urgence "nationale" selon lui. Il a accusé dans un tweet l'armée et la police mexicaine d'être "incapables" d'arrêter les milliers de migrants, majoritairement Honduriens, en route vers les Etats-Unis. 

Pour rappel, les autorités mexicaines étaient parvenues à bloquer jeudi cette "caravane" mais de nombreux migrants sont entrés illégalement dans le pays par le fleuve Suchiate séparant le Mexique du Guatemala. Le président américain avait menacé de fermer la frontière avec le Mexique si les autorités ne bloquaient pas l'avancée des migrants, qui ont finalement repris leur avancée en masse ce lundi, tandis que Donald Trump a assuré la veille que tout était mis en oeuvre "pour arrêter l'assaut", il a aussi déclaré que les Honduriens devaient "d'abord faire une demande d'asile au Mexique". "S'ils ne le font pas, les États-Unis les rejetteront", a-t-il prévenu.

Quelque 3.000 personnes composent cette "caravane", selon un commandant de la police fédérale, mais le chiffre pourrait être plus élevé encore.

Le trajet pourrait prendre un mois, selon Rodrigo Abeja, membre de l'organisation Pueblos Sin Frontera (Peuples sans frontière), qui a déjà accompagné plusieurs caravanes.

Une seconde caravane d'environ un millier de Honduriens a entamé dimanche la traversée à pied du Guatemala en direction de la frontière mexicaine.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés