Un ex-policier bientôt maire de New York?

Durant sa carrière dans la police, Eric Adams s'est attaché à combattre les discriminations. ©AFP

Eric Adams, un Afro-Américain qui affiche vingt-deux ans de carrière dans la police, est en tête de l'élection qui devrait donner le nom du prochain maire de New York.

Le poste de maire de la ville de New York a la réputation d'être l'un des plus difficiles des États-Unis, juste après celui de Président. Qui sera le prochain? Le vote pour la primaire municipale démocrate, d'où sortira le prochain maire, est terminé, mais l'issue du scrutin s'avère incertaine.

30,9%
Avec 30,9% des suffrages en sa faveur, Eric Adams est en tête dans la primaire démocrate à New York.

L'ancien policier afro-américain Eric Adams semble actuellement bien parti pour l'emporter. Il est en tête à l'issue des premiers dépouillements, avec 30,9% des suffrages, devant la candidate progressiste Maya Wiley (21,6%).

Eric Adams est l'actuel président du quartier de Brooklyn. Son profil séduit pour les New-Yorkais, surtout inquiets pour leur sécurité. Les fusillades sont en hausse de 73% depuis le début de l'année et une série d'incidents dans le métro ont fait monter la pression.

Insécurité et tensions raciales

Né et élevé à New York, le policier Adams a combattu, durant ses 22 ans de carrière, les discriminations qui minent les forces de l'ordre. La violence et les tensions raciales ne sont pas les seuls maux qui gangrènent la ville.

New York, qui déplore plus de 33.000 morts du covid, a vu fuir des dizaines de milliers d'habitants aisés et les touristes ont disparu.

La capitale économique américaine a enregistré plus de 33.000 morts du covid, des milliers de magasins ont fermé, et des dizaines de milliers d'habitants aisés ont fui. Les touristes sont partis, les quartiers de Wall Street et Midtown ont été désertés, et le chômage et le nombre de sans-abris ont explosé. La tâche du prochain maire s'annonce difficile.

Derrière le policier sexagénaire afro-américain, l'entrepreneur de la tech né de parents taïwanais, Andrew Yang (11,6% des voix), un temps favori de cette élection, semble aussi avoir été bien largué par Maya Wiley. Celle-ci, avocate noire spécialiste des droits civiques et ancienne conseillère du maire sortant Bill de Blasio, se positionne comme alternative à une approche sécuritaire. Elle est soutenue par l'aile gauche du parti démocrate, surtout par la charismatique élue au Congrès Alexandria Ocasio-Cortez. Kathryn Garcia, ancienne responsable municipale de la propreté, pointe en troisième position (20,4%) dans le comptage actuel.

La ville de New York n'a jamais été dirigée par une femme. Elle a compté, de 1990 à 1993, un seul maire afro-américain, David Dinkins.

L'attente peut être longue

89% des bulletins ont été dépouillés, il reste à traiter les votes par correspondance. Les résultats ne seront pas connus avant plusieurs jours, voire semaines. Le nouveau système de comptage est, en effet, complexe et le dépouillement des bulletins envoyés par courrier prend du temps. Le lauréat de la primaire pourrait n'être annoncé qu'à la mi-juillet.

Avec 86% de démocrates parmi les New-Yorkais affiliés à un parti, le vainqueur de la primaire de ce mardi est presque assuré de remporter l'élection générale, organisée le 2 novembre, et de succéder à l'impopulaire Bill de Blasio, en poste depuis 2014.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés