Une femme sur les futurs billets de 10 dollars

Martha Washington est la dernière femme a avoir illustré un billet américain. Celui-ci était en vente aux enchères en 2008. ©AFP

En 2020, et pour la première fois en plus de cent ans, c'est une femme qui figurera sur le billet de 10 dollars aux Etats-Unis. On ne sait pas encore de qui il s'agit. Le Trésor va mettre en place un site internet pour recueillir les suggestions du public.

Pour la première fois en plus de cent ans, une femme figurera sur un billet américain de 10 dollars qui sera mis en circulation en 2020, ont annoncé les autorités mercredi.

L'identité de la personnalité qui ornera ce nouveau billet sera dévoilée "dans le courant de l'année" après consultation du public, a annoncé le secrétaire au Trésor américain Jacob Lew. Sans préjuger du choix final, M. Lew a toutefois précisé que cette femme "devra avoir agi pour promouvoir la démocratie".

La dernière femme à avoir eu les honneurs du billet vert est Martha Washington, l'épouse du premier président américain George Washington, à la fin du XIXe siècle.

Un peu plus loin dans le temps, l'Amérindienne Pocahontas, dont les aventures ont été réinventées dans un dessin animé de Disney, est apparue sur les billets de 20 dollars pendant quelques années au milieu du XIXe siècle, a précisé le Trésor américain.

"La monnaie américaine est un moyen pour notre nation de dire qui nous sommes et ce que nous défendons", a déclaré M. Lew, ajoutant que le nouveau billet sera mis en circulation pour le 100e anniversaire du droit de vote des femmes aux Etats-Unis.

Cette annonce intervient au moment où une association de défense des droits des femmes, "Women on 20's", a lancé une campagne pour faire apparaître une femme sur les billets de 20 dollars. Cette organisation a lancé sa propre consultation auprès de quelque 600.000 personnes qui ont désigné comme lauréate Harriet Tubman (1822-1913), une esclave noire devenue une des grandes figures du mouvement abolitionniste américain.

Le Trésor a, lui, indiqué qu'il mettrait en place un site internet pour recueillir les suggestions du public et qu'il organiserait également des rencontres sur ce thème. "Nous allons passer beaucoup de temps cet été à écouter ce que les gens ont à dire", a promis M. Lew à qui il appartiendra de prendre la décision finale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés