Une perfusion de 320 millions de dollars pour Detroit

(© Andrew Burton) ©AFP

Le président Obama compte débloquer 320 millions de dollars pour démolir certains chancres urbains, engager de nouveaux pompiers et policiers et moderniser le réseau des transports de la ville de Detroit.

Le président Obama devrait annoncer ce vendredi le débloquage d'une enveloppe de 320 millions de dollars d'aide à la ville de Detroit, tombée en faillite en juillet. Cet argent devrait servir à engager de nouveaux policiers et pompiers, à démolir des immeubles en ruine et à améliorer les transports publics.

Alors que la dette publique à long terme de la ville dépasse les 18 milliards de dollars, Detroit avait été déclarée en faillite le 18 juillet. Plusieurs membres de l'administration Obama -dont le ministre de la Justice Eric Holder, et le directeur des conseillers économiques de la Maison blanche, Gene Sperling- doivent rencontrer ce vendredi le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, le maire de Detroit, Dave Bing et le "curateur de la ville", Kevyn Orr.

Des fonds pour quoi?

La Maison blanche compte consacrer près de 150 millions de dollars à la démolition de chancres urbains et à des projets de réaménagement du territoire alors qu'additionnées les unes aux autres, les propriétés inoccupées de Detroit occuperaient une superficie équivalente à celle de Manhattan.

Une enveloppe de près de 140 millions de dollars serait libérée pour moderniser et sécuriser le réseau de transport urbain dans une ville vidée de ses occupants (ils sont passés de 1,8 millions à 700.000 en l'espace de quelques décennies).

Parmi les autres postes de dépenses prévus, 25 millions de dollars devraient être consacrés à l'embauche de nouveaux pompiers et 3 millions de dollars à celle de policiers. Ce ne sera pas du luxe alors que le temps de réaction des services de police de la ville est de 58 minutes, cinq fois plus de la moyenne nationale (11 minutes).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés