Publicité

Ursula Von der Leyen appelle les États-Unis à lever le "travel ban" imposé aux Européens

Selon la présidente de la Commission européenne, la situation épidémiologique est similaire de part et d'autre de l'Atlantique, ce qui justifie des règles réciproques pour l'Europe et les États-Unis. ©EPA

Ursula von der Leyen demande aux États-Unis de mettre fin aux restrictions de voyages actuelles imposées aux touristes européens en raison de l'épidémie.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé, mercredi, les États-Unis à rapidement lever leurs vastes restrictions d'entrée pour les voyageurs en provenance de l'Europe.

"La situation épidémiologique liée au coronavirus est quasiment similaire de part et d'autre de l'Atlantique", a-t-elle argumenté. Ursula von der Leyen a donc insisté pour que des règles réciproques s'appliquent en Europe et aux États-Unis pour les voyageurs débarqués du pays partenaire.

"Nous sommes en contact avec nos amis américains pour résoudre ce problème au plus vite", a-t-elle déclaré au média allemand RND. "La situation ne peut plus traîner pendant des semaines."

L'Europe s'étonne de ne pas bénéficier d'un assouplissement similaire, alors que les États-Unis autorisent les arrivées sur son sol en provenance de pays où la situation sanitaire est plus préoccupante.

Incompréhension

Les citoyennes et citoyens européens ne peuvent en principe plus voler vers les États-Unis depuis mars 2020, à l'exception de certains groupes de personnes, comme les proches de ressortissants américains, les diplomates et employés d'organisations internationales.

Côté européen, il a été décidé, en juin, de lever progressivement les restrictions de voyages visant les Américains.

L'Europe s'étonne de ne pas bénéficier d'un assouplissement similaire, alors que les États-Unis autorisent les arrivées sur son sol de voyageurs en provenance de pays où la situation sanitaire est plus préoccupante. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés