USA: la Fed laisse ses taux inchangés

Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale ©REUTERS

La Réserve fédérale américaine a déclaré ce mercredi qu'elle maintient ses taux d'intérêt mais signale une amélioration de l'économie.

La Banque centrale des Etats-Unis (Fed) a laissé mercredi ses taux d'intérêt inchangés proches de zéro comme s'y attendaient les marchés tout en notant une amélioration de la croissance après le faux-pas du 1er trimestre. Comme lors de sa précédente réunion en avril, le Comité affirme que pour décider d'une hausse des taux la Fed examinera les progrès de l'emploi et de l'inflation. Elle prendra aussi en compte "les développements financiers et internationaux", une façon d'évoquer notamment la crise grecque.

La croissance de l'économie américaine est modérée, après le coup de froid hivernal, mais sans doute suffisamment solide pour supporter une hausse des taux d'intérêt d'ici la fin de l'année, ont laissé entendre mercredi les responsables de la Réserve fédérale (Fed).

Janet Yellen, présidente de la Fed, a déclaré qu'elle ne prévoit qu'une remontée progressive des taux. Elle souhaite ainsi voir des preuves nettes attestant de la durabilité d'une croissance modérée. "Si la croissance est plus forte que prévu et l'inflation plus élevée, la trajectoire des taux sera plus accentuée; dans le cas contraire, elle le sera moins."

"Une expansion économique modérée"

Le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) a toutefois signalé dans son communiqué "une expansion économique modérée" après la mauvaise performance du 1er trimestre où "elle a stagné". L'inflation reste faible mais devrait progressivement remonter vers l'objectif de moyen de terme de 2%, a poursuivi la Fed. 

Elle a salué:

• Une croissance modérée des dépenses des ménages

• Une amélioration du secteur immobilier

• Une accélération des gains d'emplois

Par contre, la Réserve fédérale a souligné:

• Un chômage qui serait plus élevé en fin d'année qu'on ne le pensait en mars, soit entre 5,2% et 5,3% alors qu'une fourchette allant de 5,0% à 5,2% était jusque-là prévue

• La faiblesses des exportations, sans toutefois évoquer le raffermissement du dollar qui handicape les ventes américaines à l'étranger

L'euro se renforce un peu face au dollar 

L'euro s'est renforcé légèrement face au dollar après le communiqué de la Réserve fédérale américaine, qui s'est montrée moins optimiste pour la croissance et le chômage aux Etats-Unis. Vers 20h25, l'euro valait 1,1283 dollar, contre 1,1251 dollar mardi soir. "Il semble qu'il y ait de la déception vu l'absence de signal sur une hausse des taux imminente", a commenté Omer Esiner, chez Commonwealth Foreign Exchange. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés