Publicité

eBay se profile en levier de croissance pour les entreprises

Qui n'a pas eu un jour, en achetant un article sur eBay, la surprise de constater que, derrière le joli collier de perles d'Asie mineure, le meuble oriental en bois noir ou le pack de DVD, se cache non pas un vendeur particulier mais... une société? De nombreuses PME utilisent le canal du célèbre site d'enchères pour «booster» leur chiffre d'affaires.

(l'écho) C'est souvent sur les bordereaux, c'est-à-dire lors de la confirmation de vente ou à la réception de l'objet acheté, que l'information transparaît clairement...

Invariablement, le commerce électronique tisse sa toile dans le paysage économique belge, et eBay n'y est pas étranger. On est passé d'un chiffre d'affaires de 339 millions d'euros en 2005 à plus de 675 millions en 2006. L'achat en ligne devient un canal incontournable pour les entreprises du pays.

Une étude récente, menée par l'association professionnelle des sites de vente en ligne BeCommerce, répertorie environ 2.500 vendeurs réguliers sur eBay.be. On y trouve une proportion significative d'entreprises qui recourent au site d'enchères pour compléter leur activité. Un canal de vente parmi d'autres.

Le rapport n'en précise pas le nombre exact pour la Belgique. Mais il souligne que 86% de ces entreprises emploient entre un et dix salariés (il s'agit donc souvent de «TPE»), tandis que 9% ont plus de 51 collaborateurs, et affectent en moyenne 1,7 personne spécifiquement à l'activité sur eBay. Mieux, elles sont 16% à prévoir d'augmenter cet effectif dans les deux prochaines années. Cette tendance participe aux bons résultats de l'e-commerce en Belgique en 2006.

Plus significatif, la plate-forme eBay servirait aussi de support au commerce international: 51% des PME belges indiquent avoir pu accéder à des acheteurs à l'étranger grâce à ce site. Les commandes pour des objets exposés sur le web peuvent provenir de partout.

A l'échelle européenne, les chiffres sont également impressionnants. Les PME actives sur eBay emploient en moyenne 9,4 personnes, et 29% d'entre elles envisagent d'embaucher dans les deux prochaines années. Si l'on considère la communauté des 50 millions d'utilisateurs européens, cette activité recèle un réel potentiel économique et commercial, qui crédibilise finalement, là où on ne l'attendait pas, le concept de la place de marché.

Clairement, Ebay permet à de petites entreprises de vivre leur e-commerce, sans devoir supporter la charge du développement d'une zone spécifique sur un site internet, explique Olivier de Wasseige, l'administrateur délégué de Defimedia, société spécialisée dans la formation et le développement de sites web. On constate à l'heure actuelle un véritable engouement des patrons de PME pour les ventes en ligne, et notamment pour eBay.

Trois types de démarches sont généralement observées. Il peut s'agir d'une entreprise qui n'est pas encore présente dans le commerce électronique et qui souhaite tester le potentiel de la vente de ses produits ou services sur le net. Rapidement, facilement et à moindres frais, elle peut mettre ses produits en vente sur eBay, tester l'intérêt des acheteurs, et le potentiel de vente, sur le marché local et/ou international. Tout cela avec un système de paiement simple, lui évitant de nombreuses démarches auprès de fournisseurs de services de paiements en ligne sécurisés. Le système Paypal est en effet intégré à eBay. Si le succès est au rendez-vous, la PME peut décider de migrer sur un site web propre, qui lui donnera plus d'autonomie et de visibilité. Et pourquoi pas combiner les deux canaux (eBay et un site de commerce électronique propre)?La stratégie consistera alors à décider quels produits on vend sur l'un et l'autre. «La possibilité de proposer des articles aux enchères sur eBay permet en outre de déstocker des fins de gamme ou de constituer une espèce de vitrine virtuelle avec des produits d'appel», complète de Wasseige. Pour lui, cette façon de procéder correspond à une tendance de fond. Certains vendeurs affichent un bilan impressionnant: plusieurs milliers d'objets commercialisés par le truchement d'eBay en l'espace d'une seule année. Ceux-là mettent donc en place une véritable logistique de suivi et de livraison des commandes.

Des secteurs tels que la hi-fi/vidéo ou l'informatique sont très développés. Aux Etats-Unis, HP recourt même à eBay pour optimiser le prix de vente de ses nouveaux produits. Pour ce qui est du marché des objets et meubles anciens, nombreux sont désormais les antiquaires qui réalisent une partie significative de leur chiffre d'affaires sur eBay. Cette proportion dépasserait parfois les 50%. Ces nouveaux antiquaires gardent bien sûr leur magasin ouvert à la clientèle de passage, mais ils consacrent une large partie de leur temps de travail à la vente sur internet.

200 millions de chalands

Aujourd'hui, eBay continue à s'imposer comme l'une des plus grandes places de marché au monde, avec 1 million de clients pour l'année 2006 en Belgique et plus de 200 millions dans le monde. Rien que sur la version belge www.ebay.be, on vend plus d'une voiture chaque heure et plus d'une BD à la minute.

Il s'avère toutefois indispensable de maîtriser quelques notions d'informatique avant de se lancer dans l'aventure. Consciente de ce problème, la Chambre de commerce de Namur assure des formations spécifiques. «Nous nous adressons essentiellement à un public constitué de professionnels», note Sophie Perron, responsable du pôle Formation. «Ce public est généralement constitué d'entrepreneurs qui veulent comprendre quels sont les avantages de vendre sur eBay. Il souhaitent apprendre le fonctionnement de base de cette plate-forme. L'intérêt pour ces entreprises est de voir en quoi eBay est un canal de démarrage du commerce électronique, ou un canal complémentaire par rapport à un site d'e-commerce», conclut-elle.

Samuel Ledoux

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés