AB InBev consacre 42 millions à l'avenir de Hoegaarden

©REUTERS

Le premier brasseur mondial va étendre les capacités de sa bouteillerie à Altenaken afin de suivre la progression des ventes de Blanches de Hoegaarden à l’international.

Le groupe AB InBev va investir 42 millions d’euros dans les deux ans à Hoegaarden, une de ses quatre brasseries belges. Objectif: augmenter les capacités de l’usine qui produit entre autres la Blanche de Hoegaarden, une de ses marques phares sur les marchés internationaux. La totalité du nouvel investissement concernera le site voisin d’Altenaken, qui est situé à quelques kilomètres de la brasserie De Kluis et qui fonctionne en interaction continue avec celle-ci: Altenaken effectue les opérations d’embouteillage et de logistique pour les brassins réalisés à De Kluis.

"Ces cinq dernières années, la popularité et les volumes de ventes des bières de Hoegaarden ont crû d’au moins 35%."
Karen Rombaut
Directeur de la brasserie de Hoegaarden

Le géant belgo-brésilien va notamment y construire une nouvelle ligne d’embouteillage (remplissage). Il va également y augmenter la surface des entrepôts et des chambres chaudes. Il a obtenu toutes les autorisations nécessaires pour ce faire.

"Ces cinq dernières années, la popularité et les volumes de ventes des bières de Hoegaarden ont crû d’au moins 35%", souligne Karen Rombaut, le directeur de la brasserie de Hoegaarden, dans un communiqué. "Les investissements supplémentaires sont une belle récompense pour Hoegaarden, notre bière belge qui a réalisé un magnifique parcours au plan mondial."

Emplois à la clé

Les nouvelles installations seront opérationnelles au début de l’année 2020, selon les prévisions du groupe. Les travaux de préparation ont déjà commencé.

L’investissement débouchera sur des créations d’emplois, assure la porte-parole Laure Stuyck. Elle ne peut toutefois pas encore les chiffrer avec précision: cela dépendra du niveau des volumes futurs.

La brasserie De Kluis a récemment décidé de porter ses capacités de brassage à 1,5 million d’hectolitres par an. Elle emploie quelque 170 personnes. Il y a neuf mois, les syndicats locaux avaient émis quelques craintes, suite à l’annonce qu’une partie de la production de la Blanche serait désormais assurée par une brasserie du groupe en Chine. L’information de ce lundi devrait les rassurer.

Ces dernières années, AB InBev a multiplié les investissements dans ses brasseries belges. Il a investi 55 millions dans l’extension des capacités de celle de Leuven en 2015, où sont brassées les marques Stella Artois et Leffe. La même année, il a effectué un investissement de 5,7 millions à Hoegaarden. L’année suivante, il a consacré 50 millions au site de Jupille (Jupiler).

Stella Artois est une des trois marques mondiales du groupe aux côtés de Budweiser et Corona, tandis que Hoegaarden est une de ses trois marques internationales (l’étage juste en dessous dans sa classification), au même titre que Leffe et Beck’s. Ce qui explique que la brasserie De Kluis exporte plus de 80% de sa production.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect