AB InBev ouvre une unité de cybersécurité en Israël

©BELGA

Le premier brasseur mondial a créé son propre département de cybersécurité après un nombre croissant de piratages et de tentatives de piratage informatiques.

Depuis son unité de cybersécurité à Tel-Aviv, le brasseur belge analysera les risques potentiels pour sa société et étudiera les moyens d'éviter les cyberattaques potentielles.

Le montant investi par AB InBev dans ce nouveau département n'a pas été divulgué.

Il n'est pas surprenant qu'AB InBev s'installe à Tel-Aviv. Israël est l'un des pays les plus avancés dans le domaine de la cybersécurité et bon nombre de multinationationales y ont déjà ouvert un centre de ce type ou ont racheté des entreprises high-tech israéliennes pour tenir à distance les pirates.

Le 'hub' d'AB InBev de Tel-Aviv sera dédié à l'analyse des menaces et des attaques potentielles.
Luis Veronesi
vice-président chargé de la sécurité mondiale d'AB InBev

"Le 'hub' d'AB InBev de Tel-Aviv sera dédié à l'analyse des menaces et des attaques potentielles", a déclaré Luis Veronesi, vice-président chargé de la sécurité mondiale et de la mise en conformité au sein du groupe belgo-brésilien.

AB InBev, propriétaire de marques comme Budweiser, Corona ou encore Stella Artois, et l'ensemble du secteur sont confrontés à des cyberattaques de plus en plus fréquentes, menées pour des "raisons financières" ou avec une volonté de perturber l'activité, explique Luis Veronesi.

"Avec une numérisation de plus en plus développée, nous devons être prêts à nous défendre contre tout", a-t-il ajouté.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect