Ben & Jerry's abandonnera le glyphosate en 2020

©Maarten Hartman/Hollandse Hoogte

Une étude révèle la présence de taux anormalement élevés de glyphosate dans les glaces Ben & Jerry's. La marque annonce qu'elle se passera de lait produit avec le concours de ce pesticide à partir de 2020.

La marque de confiseries glacées Ben & Jerry's annonce son intention de ne plus utiliser de produits laitiers traités au glyphosate, un herbicide largement répandu. Cette annonce survient au moment où une étude européenne dévoile que ses glaces contiennent des niveaux élevés de ce produit chimique.

Au cours d'une conférence de presse au Parlement européen, ce matin, des associations dont l'américaine Organic Consumers Association (OCA) ont indiqué que du glyphosate avait été détecté dans 12 des 14 échantillons analysés dans quatre pays d'Europe (France, Allemagne, Pays-Bas et Royaume-Uni). Le niveau le plus élevé enregistré était de 1,23 nanogramme par millilitre, a expliqué le Dr John Fagan, responsable du laboratoire qui a conduit ces tests (Health Research Institute Labs). Outre le glyphosate, les glaces contenaient des traces d'autres produits liés à l'utilisation d'herbicides chimiques, et notamment de l'arsenic "à des niveaux de nature à créer des problèmes pour la santé des jeunes et des adultes qui consomment ces glaces de manière régulière", a indiqué John Fagan.

S'agissant du glyphosate, le Dr Gilles-Eric Séralini, également présent à cette conférence de presse, souligne que des concentrations dix fois moindres que celles prélevées dans les glaces peuvent déjà être problématiques pour la santé. Après avoir étudié sur des rats (puis sur des cellules humaines) l'effet de consommation de glyphosate à hauteur de 0,1 ng/ml, son laboratoire a détecté des pathologies du foie et des reins, létales après deux ans de consommation, ainsi que des tumeurs mammaires.

Dans un communiqué, Ben & Jerry's indique au contraire que les auteurs de tests menés aux États-Unis sur ses glaces ont montré des traces comparables de glyphosate tout en concluant qu'ils étaient "totalement insignifiants". La marque relaye en outre un article de presse selon lequel "un enfant de 35 kg devrait manger 145.000 portions moyennes par jour pour atteindre la limite fixée par l'Agence de protection environnementale des États-Unis".

Ben & Jerry's a annoncé son intention de ne plus utiliser à partir de 2020 d'ingrédients "produits avec des cultures séchées chimiquement en utilisant du glyphosate". La marque, qui se targue par ailleurs d'une production "sans OGM", a annoncé qu'elle utilisera dorénavant 6% de produits laitiers bio. "Mais cela laisse 94% d'approvisionnement à partir de laiteries conventionnelles qui utilisent des quantités massives de nourriture animale génétiquement modifiée", a réagi Ronnie Cummins, directrice de l'Organic Consumers Association.

Treeva Fenwick, responsable des relations média du groupe Unilever qui détient la marque de glaces, précise de son côté que l'engagement de ne plus utiliser de produits à base de glyphosate concerne uniquement Ben & Jerry's, et donc pas l'ensemble du groupe.

Le glyphosate, commercialisé depuis 1974 par la firme Monsanto, est l'un des herbicides les plus répandus.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content