Bertinchamps, la brasserie qui allie "familial" et "digital"

©La Prose

Le Cercle d’affaires Braville a remis son prix 2017 à Benoît Humblet, le fondateur de la Brasserie Bertinchamps. La jeune brasserie gembloutoise s’est notamment distinguée par son utilisation des réseaux sociaux à l’exportation. Après avoir brassé en Afrique, en France et au fin fond de la Belgique (pays de Herve), le brasseur a créé une entité entièrement familiale à Gembloux.

Après avoir couronné l’explorateur-entrepreneur Thomas de Dorlodot puis Géry Despret qui, avec la société Argio, a relancé l’utilisation de la brique en argile cru dans la construction, le cercle d’affaires Braville a remis cette année son prix au brasseur Benoît Humblet, fondateur de la Brasserie Bertinchamps. Pour cette troisième édition, les organisateurs de Braville ont voulu récompenser une entreprise qui se soit distinguée à la fois par la progression de ses résultats et par sa manière d’exploiter la révolution digitale, notamment pour percer à l’export.

C’est sur la base de ce subtil ensemble de critères que Jean-Patrick Brabant et Ferdinand de Broqueville, les fondateurs du cercle d’affaires, ont activé leurs réseaux ainsi que ceux de leurs 80 membres afin d’identifier les candidats. Ils ont retenu une centaine de PME, que leur comité de sélection a réduites dans un premier temps à huit. Les membres de Braville ont alors élu trois nominées: MobilXpense, Aproplan et la Brasserie Bertinchamps. Chacune de celles-ci a eu trois minutes pour exposer son parcours et convaincre les membres de voter pour elle. Bertinchamps a émergé de ce processus, coiffant sur le fil deux candidates au profil également très attrayant. En deux mots, Xavier Deleval a développé avec MobilXpense une belle activité de digitalisation des factures, qu’il exporte dans 80 pays, tandis qu’avec Alproplan Thomas Goubau propose une appli qui numérise en direct et en ligne tous les échanges d’infos sur un chantier de construction.

Quant au vainqueur, Benoît Humblet, il a été distingué entre autres "par la manière dont son entreprise utilise les réseaux sociaux pour réussir à l’exportation, notamment en Chine", explique Ferdinand de Broqueville. La brasserie établie en 2013 dans une ancienne ferme carrée datant du XIVe siècle le long de la chaussée Romaine à Gembloux, a également retenu l’attention du jury par sa dimension familiale originale. Après avoir travaillé durant des années pour les brasseries d’un groupe lillois puis pour Kronenbourg avec, au passage, une longue expérience en Afrique (Congo et Cameroun), Benoît Humblet s’est associé à Alain Pinckaers au début des années 1990 pour créer la brasserie de l’Abbaye de Val-Dieu. Il y a revendu ses parts en 2009 pour donner corps au projet imaginé de concert avec son épouse et ses enfants: lancer une nouvelle brasserie artisanale en associant toutes les forces vives de la famille.

Aujourd’hui, le couple Humblet et leurs quatre enfants travaillent à Bertinchamps, une brasserie de 6.000 hectolitres de capacités qui exporte une large part de sa production. "Les membres de Braville ont voté à la fois pour l’entrepreneur et pour l’entreprise", note de Broqueville qui ajoute que la passion ressentie dans le projet a été un élément déterminant du choix.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content