Brito évite les syndicats lors de sa visite à Louvain

©REUTERS

Le management d'AB Inbev avait placé la visite du patron du premier groupe brassicole mondial sous haute surveillance.

L'administrateur délégué d'AB Inbev Carlos Brito et d'autres hauts responsables du groupe brassicole ont visité, dimanche, la nouvelle unité de production de l'entreprise à Louvain. A cette occasion, les syndicats avaient préparé une série de questions qu'ils voulaient leur transmettre mais ils n'y sont pas parvenus.

Cette visite était prévue depuis 2 mois et s'accompagnait de mesures de sécurité particulièrement strictes, des équipes de sécurité supplémentaires ayant notamment été prévues pour tenir à distance les représentants des travailleurs.

Ces derniers souhaitaient discuter de la culture d'entreprise. "Les objectifs fixés par le management accroissent la pression sur les travailleurs", pointe en effet Kris Vanautgaerden (CSC) qui regrette également que "la vision à long terme du groupe ne se traduise pas en un engagement pour une politique du personnel positive".

Selon les syndicats, la gestion des salaires connaît en effet des ratés tandis que les formations restent réservées aux managers et aux cadres

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content