Ces aliments qui nous empoisonnent

©Bloomberg

La revue française 60 Millions de consommateurs s’attaque à l’industrie agroalimentaire en dénonçant "les aliments qui empoisonnent".

Du chocolat en poudre qui contient plus de sucre que de cacao, aux additifs théoriquement interdits dans les yaourts, les journalistes de 60 Millions de consommateurs épinglent plus de 100 produits de grande consommation. L’accusé n°1, le sucre, est souvent caché. Ainsi dans un flacon de ketchup Heinz de 700 grammes, on trouve huit tomates et 22 morceaux de sucre. Soit pour 20 grammes de sauce, autant de sucre que dans deux petits-beurres de la marque Lu.

Le dossier, assez anxiogène, vise aussi à donner des armes et des clés au consommateur. Ainsi au chapitre additifs, 60 Millions publie une liste de 50 produits "à proscrire", allant du E102 au E951 et recommande de bien lire les étiquettes.

Dans un flacon de ketchup Heinz de 700 grammes, on trouve huit tomates et 22 morceaux de sucre. ©EPA
Les analyses ont aussi révélé des graisses cachées dans les poêlées de légumes de Bonduelle ou Picard qui doivent être utilisées sans ajouter de matières grasses. ©Bonduelle
Les célèbres poudres chocolatées comme Nesquik sont enrichies en vitamines... mais surtout en sucre: Nesquik en contient 76 %, et Super Poulain 86 %. ©BELGAIMAGE
60 Millions débusque aussi des graisses cachées dans les céréales des enfants, qualifiées de "bombes de graisses", en particulier les marques Trésor de Kellogg’s et Extra Fruits du même Kellogg’s. Les barres céréalées sont aussi concernées. ©BLOOMBERG NEWS
Alors que la réglementation française interdit théoriquement l’ajout d’additifs dans les yaourts, les grandes marques en incorporent en quantité dans les mélanges de fruits qui les parfument: douze additifs ont été retrouvés dans le panier de Yoplait nature sur fruits. ©AFP
Les nouilles instantanées sont supposées être aromatisées. En réalité, il n'y a dans ces pots que 0,4 % de légumes déshydratés. Par contre, pas moins de 12 additifs ont été incorporés. ©BELGA

Cette liste a provoqué le courroux de l’Ania (Association des industries alimentaires) qui a rappelé que les additifs "ont d’abord été introduits pour la conservation des aliments".

22 sucres
Une bouteille de 700 grammes de ketchup Heinz contient 8 tomates et 22 morceaux de sucre.

60 Millions débusque aussi des graisses cachées dans les céréales des enfants, qualifiées de "bombes de graisses", en particulier les marques Trésor de Kellogg’s et Extra Fruits du même Kellogg’s, ainsi que les barres de céréales, les pâtes feuilletées, et, plus surprenant, les poêlées de légumes de Bonduelle ou Picard qui doivent être utilisées sans ajouter de matières grasses.

La plus grande déception vient des yaourts. Alors que la réglementation française interdit théoriquement l’ajout d’additifs dans les yaourts, les grandes marques en incorporent en quantité dans les mélanges de fruits qui les parfument: neuf additifs dans le yaourt Carrefour aux fruits recette crémeuse, sept dans le Taillefine aux fraises, et 12 dans le panier de Yoplait nature sur fruits.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content