Foodbag, tête de pont de Colruyt face à HelloFresh

©rv

Smartmat et Foodbag, deux fournisseurs de paquets repas, fusionnent. La famille Colruyt, actionnaire majoritaire, espère ainsi concurrencer davantage l'Allemand HelloFresh, numéro un incontesté.

Face au géant allemand HelloFresh  , le marché des paquets repas "prêts à préparer" est passablement morcelé. Les sociétés belges Foodbag et Smartmat, deux des acteurs historiques de ce créneau en plein essor, viennent de fusionner. Elles poursuivront leurs activités sous le seul nom de Foodbag.

Créée en 2011 par Anders Asarby, un Suédois vivant à Anvers, Smartmat est le pionnier belge du secteur. La Gantoise Foodbag, qui a débarqué à Bruxelles et en Wallonie à l'automne dernier, propose essentiellement des recettes du terroir en se fournissant chez des producteurs locaux. 

L'entité fusionnée aura pour actionnaire majoritaire la famille Colruyt  , via son holding Korys, déjà entré dans le capital de Smartmat en 2016. Les fondateurs des deux sociétés originelles, Anders Asarby et Stéphane Ronse, détiendront chacun 25 % des parts. Avec un chiffre d'affaires qui devrait atteindre 12 millions d'euros cette année, Foodbag se pose en numéro deux du marché belge, loin de HelloFresh, qui fournit environ 80 % des quelque 2,8 millions de paquets repas vendus dans le pays, pour un chiffre d'affaires global de 88,6 millions d'euros.

"Nous fusionnons parce que Foodbag et Smartmat ont le même objectif: offrir une réponse belge à des initiatives étrangères. Nous proposons des produits locaux et de qualité", explique Stéphane Ronse.

Anders Asarby, fondateur de Smartmat, et Stéphane Ronse, fondateur de Foodbag, détiendront chacun 25 % des parts de la nouvelle société fusionnée. La famille Colruyt aura les 50 % restants.

La fusion permettra aussi des économies d'échelle. Selon les derniers chiffres qui datent de 2017, Smartmat était en perte, alors que Foodbag était dans le vert. Les responsables de l'entreprise fusionnée tablent sur un exercice 2019 à l'équilibre, voire légèrement bénéficiaire. Foodag devrait également cibler le marché des entreprises.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect