Gérard Lamarche devient conseiller d'une des familles d'AB InBev

Gerard Lamarche ©Dieter Telemans

En mai, l’actuel co-administrateur délégué de GBL va rejoindre le conseil de famille d’Arnoud de Pret, actionnaire de référence d’AB InBev. Il va le conseiller sur ses différents projets entrepreneuriaux et philanthropiques.

A 58 ans, Gérard Lamarche, habitué des dossiers financiers complexes et des restructurations, s’apprête à donner un nouveau tournant à sa carrière. Même s’il va rester actif chez GBL, il se prépare en effet à laisser Ian Gallienne assurer seul la direction opérationnelle du holding des familles Frère et Desmarais.

De quoi retrouver du temps, qu’il va consacrer au "family office" d’Arnoud de Pret. "Mes trois filles et moi avons pris énormément d’initiatives, que Gérard Lamarche va nous aider à suivre de près et à structurer, en espérant leur donner plus d’amplitude, explique Arnoud de Pret. C’est un tournant pour lui, puisqu’il ne s’agit pas seulement d’investissements classiques, mais aussi d’investissements à impact dans des PME et des PMI, d’immobilier social et de philanthropie. Cela lui permettra de consacrer davantage de temps à des projets d’intérêt commun, ce qui lui tient fort à cœur."

"Mes trois filles et moi avons pris énormément d’initiatives, que Gérard Lamarche va nous aider à structurer."
Arnoud de Pret
actionnaire historique d’AB InBev

Les deux hommes se connaissent de très longue date, même s’ils n’avaient gardé contact que de loin en loin. "Gérard Lamarche a en effet été un de mes collaborateurs lorsque j’étais responsable financier de la Générale de Belgique, en 1990-1991, confie Arnoud de Pret. J’ai pu l’apprécier. Une de mes filles qui travaille pour Engie a également appris à bien le connaître. Nous lui avons donc proposé de nous rejoindre dans cette fonction de conseil, où il va pouvoir mettre en œuvre toute son expertise et ses connaissances."

Pour ceux qui l’ignorent, Arnoud de Pret, qui a mené une carrière très active dans le monde des entreprises, a aussi longtemps représenté le groupe Sébastien, une des trois branches des familles fondatrices belges, au conseil d’administration d’AB InBev.

La tâche de Gérard Lamarche sera donc de les aider à gérer cet héritage et les nombreuses initiatives de diversification qui l’accompagnent, avec des investissements dans des sociétés cotées ou non, notamment dans les biotechs, le développement durable ou les produits de grande consommation. Un exemple connu? La société Upignac, dans laquelle Arnoud de Pret avait investi avec d’autres familles fondatrices d’AB InBev.

"Avec les autres familles fondatrices d’AB InBev, nous agissons principalement dans le domaine de l’éducation."
Arnoud de Pret

Mais le conseil de famille d’Arnoud de Pret a également développé une approche immobilière originale. "Nous investissons dans des immeubles que nous mettons à la disposition d’ASBL à des conditions très favorables, ou quasi gratuites. De cette manière, nous rendons à la société une partie de ce que nous avons reçu tout en préservant notre patrimoine. Nous avons ainsi fait l’acquisition d’une maison pour sans-abris, explique Arnoud de Pret. Nous sommes aussi propriétaires d’immeubles occupés par des centres médicaux, des écoles, une maison qui permet à des jeunes issus de maisons d’accueil de poursuivre leurs études ou un centre d’accueil qui favorise l’intégration des personnes qui arrivent en Belgique."

Dernier volet d’action de la famille d’Arnoud de Pret: la philanthropie. "Avec les autres familles fondatrices d’AB InBev, nous agissons principalement dans le domaine de l’éducation", explique le chef de famille. Un exemple? Teach for Belgium, qui permet à de jeunes universitaires, par exemple docteurs en biologie ou ingénieurs civils, de s’engager pendant un temps comme enseignants auprès d’écoles défavorisées. "C’est une formidable expérience humaine pour les premiers, et une incroyable source d’inspiration pour les seconds. Nous soutenons encore de nombreuses fondations et ASBL et nous réjouissons de pouvoir élargir fortement notre champ d’action philanthropique en renforçant notre family office" pourrsuit Arnoud de Pret.

Rejoindre le conseil de famille de l’actionnaire historique d’AB InBev constituera pour Gérard Lamarche une expérience nouvelle. Mais à en croire certains qui l’ont côtoyé de près, son intérêt pour l’éducation des jeunes, la formation ou l’égalité des chances n’est pas neuf. "Chez Engie, il a recruté énormément de jeunes, et les a aidé à faire des carrières incroyables. Il va maintenant pouvoir donner un nouveau relief à sa vie, en se consacrant à des initiatives qui l’ont toujours intéressé, mais pour lesquelles il n’avait jusqu’à présent pas le temps", nous explique un proche.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content