Greenyard se déleste de son pôle horticulture

©Wouter Van Vooren

L'ambition de Greenyard: accroître la profitabilité et réduire son endettement. Le spécialiste des légumes surgelés, mis à mal par une contamination à la listeria, effectue ainsi une réorientation stratégique.

Réorientation stratégique pour Greenyard . Le spécialiste des légumes surgelés, mis à mal par une contamination à la listeria de sa production hongroise, annonce la vente de son activité "horticulture" à Straco pour 120 millions d'euros.

"Aujourd'hui, notre attention doit se porter sur l'amélioration de la profitablité et le désendettement de notre bilan. (...) Cette réorientation sur nos segments 'Fresh' et 'Long Fresh' permettra au management de se concentrer sur la mise en place plus rapide d'actions visant à améliorer notre activité opérationnelle pour mener à une croissance interne de nos bénéfices."

En désinvestissant dans l'horticulture, une activité où le groupe jouait les premiers rôles en Belgique, en France, en Pologne et en Ukraine avec une position de leader, Greenyard se dit en ligne avec son engagement de désendettement. Toutes les actions engagées devraient permettre à Greenyard de garantir des moyens nécessaires pour le remboursement de l'emprunt obligataire de 150 millions venant à échéance en juillet 2019.

La transaction avec Straco, un fonds belge d'investissements privé, devrait être finalisée pour le 4e trimestre de l'exercice 2018/2019. Le deal reste toutefois encore soumis à l’approbation des autorités de concurrence.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect