Greenyard sous pression après l'annonce de 9 décès dus à la listéria

©Greenyard

Greenyard procède à de nouveaux rappels de légumes surgelés qui seraient contaminés à la listéria. L'EFSA fait état de décès et nombreux malades dû à cette bactérie. Les autorités hongroises pointent l'usine locale de Greenyard. Sur les marchés, l'action Greenyard, qui dévissait, a été suspendue.

Greenyard avait fait état la semaine dernière de possibles problèmes de contamination à la listéria dans ses légumes surgelés produits dans son usine hongroise. Il était tout de même question de produits mis sur le marché depuis août 2015.

L'agence européenne pour la sécurité alimentaire (EFSA) annonce désormais que neuf personnes sont décédées et que 38 autres sont toujours malades. Aucun Belge n'est à dénombrer parmi les victimes. Le communiqué de l'EFSA cite l'Autriche, le Danemark, la Finlande et le Royaume-Uni comme pays affectés depuis 2015.

L'agence a-t-elle Greenyard dans le collimateur? Aucune origine de la contamination de ces personnes n'est avancée dans le communiqué mais l'agence évoque tout de même la bactérie de la listéria qui a également été retrouvée dans l'usine hongroise de Greenyard. Dans un communiqué du 22 mars, l'EFSA déclarait aussi que la source d'un foyer épidémique de la "Listeria monocytogenes" qui affectait  depuis 2015 l'Autriche, le Danemark, la Finlande, le Royaume-Uni et la Suède était probablement du maïs congelé produit et traité en Hongrie.  Maïs qui faisait partie des premiers rappels de Greenyard. 

Les autorités hongroises pour la sécurité alimentaire sont, elles, plus explicites et citent l'usine hongroise, propriété de Greenyard comme source du foyer.

"Des analyse supplémentaires sont nécessaires", a indiqué Greenyard en fin d'après-midi. Pour la souche similaire de la bactérie relevée dans l'usine hongroise, l'entreprise insiste sur le fait que cela ne signifie pas forcément qu'il y a un lien médical entre les deux affaires et souligne avoir pris "toutes les mesures possibles pour garantir la sécurité alimentaire".

Greenyard indique être en contact constant avec les autorités concernées et s'attend à ce que les diverses actions entreprises, notamment les rappels de produits, engendrent des coûts. Le producteur belge précise cependant être assuré pour les coûts de rappel et les dommages éventuellement causés par ses produits.

A-t-on évité le pire?

"De nouveaux cas pourraient encore apparaître en raison de la longue période d'incubation de la listériose (jusqu'à 70 jours), de la longue durée de conservation des produits" Les symptômes sont divers: maux de tête, fièvre. La bactérie peut aussi provoquer une maladie plus sérieuse: la listériose. Pour tuer la bactérie, il faut porter le produit durant 2 minutes à au moins 70 degrés.  

Pour l'heure, les enquêteurs tentent de comprendre comment ces personnes ont pu être contaminées. Une fois qu'ils y verront plus clair, d'autres usines de Greenyard pourraient être passées au peigne fin, indique-t-on à l'EFSA.

Entre-temps, l'usine hongroise est totalement à l'arrêt. Cette usine affiche un chiffre d'affaires de 24 millions sur les 4,2 milliards d'euros du groupe.

L'agence minimise toutefois le danger futur grâce au rappel massif des produits. En effet, les problèmes à l'usine hongroise ne font désormais plus aucun doute. Greenyard procède depuis la semaine dernière au rappel des produits. Ce vendredi, l'entreprise a allongé la liste de 18 nouveaux produits incriminés. Les surgelés de petits pois, haricots et panais fabriqués entre 13 août 2016 et le 20 juin 2018 sont aussi rappelés.

Quels produits sont concernés?

• Ces produits sont vendus sous les marques Pinguin, Delhaize, Everyday, BONI & D'Lis.
• Ils sont vendus sous les noms de produits "Petits pois extra fins", "Petits pois très fins", "Petits pois fins", "Petits pois mifins", "Haricots verts coupés", "Petits pois très fins et jeunes carottes", "10 légumes pour potage", "Minestrone", "Mélange de légumes d'été", "Fit mix", "Paëlla aux fruits de mer et au poulet", "Petit pois extra fins et jeunes carottes", "Mélange de légumes pour soupe à la tomate", "Nasi Goreng", "Bami Goreng", "Mix paysanne", "BIO petits pois".
• Le précédent rappel portait sur du maïs, déjà des petits pois et des haricots, mais aussi des épinards et de l'oseille. 

Le souci, c'est que compte tenu de la durée de conservation de ces produits, il y a toujours un risque que l'un ou l'autre traîne encore dans un congélateur.

Revoir notre reportage de mars 2018 sur les coulisses du siège de Greenyard, près de Malines

Greenyard, le géant belge des fruits et légumes

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content