La famille Verbist se retire de la gestion de Veviba qui devient Qualibeef

Louis Verbist et sa famille se retirent totalement de la gestion quotidienne de Veviba, dans l'espoir d'apaiser les tensions avec ses clients. ©rv doc

Grandes manœuvres chez Veviba. La famille Verbist se retire de la gestion et reste actionnaire. Un nouveau conseil d’administration a été élu.

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas du côté de l’abattoir Veviba, à Bastogne. Après le coup de sang et la lettre ouverte publiée par Louis Verbist, lundi soir, l’ambiance est à l’apaisement. Une assemblée générale extraordinaire organisée mercredi soir a décidé de changer le nom de l’abattoir. Ne dites plus Veviba, mais Qualibeef.

Suite des grandes manœuvres jeudi matin. L’ensemble des anciens actionnaires de Veviba ont démissionné devant un notaire. C’est une étape essentielle aux yeux des autorités (politique, de contrôle et sanitaire) et cela signifie que la famille Verbist accepte de se retirer totalement de la gestion quotidienne de la société.

Dans la foulée de cette démission, une nouvelle assemblée générale a désigné cinq nouveaux administrateurs totalement indépendants de la famille Verbist qui, elle, reste actionnaire de Qualibeef, explique-t-on du côté des managers de crise nommés par la Sogepa, Damien Le Grand et Christian Kerkhofs.

La ligne de découpe devrait redémarrer la semaine prochaine.

Ce nouveau conseil d’administration est composé de deux personnes en charge du contrôle interne de la qualité et de deux personnes actives dans le secteur de la viande. L’un d’entre eux est acheteur de bêtes. Enfin, le cinquième administrateur sera Christian Kerkhofs, l’un des deux managers ad interim. Ce dernier coiffera la casquette d’administrateur-délégué de la société. Dans un premier temps, il a été décidé que ce nouveau conseil d’administration se réunirait tous les quinze jours afin de prendre toutes les décisions qui s’imposent. D’après Damien Le Grand, une série de petites commandes récentes va permettre de faire redémarrer la ligne de découpe la semaine prochaine.

Qualibeef pourrait déjà perdre son agrément 

En fin de journée ce jeudi, alors que l’on pensait les choses apaisées, un communiqué envoyé par le ministre wallon de l’Economie, Pierre-Yves Jeholet, et par la Sogepa, a tenu à mettre les points sur les i. La proposition de prolonger la mission des managers ad interim pour une période de trois mois est sur la table. A condition que le groupe Verbist paie la facture de la première mission et celle de la suivante.

A défaut d’accord, le ministre et la Sogepa ont été clairs: la mission d’assistance fournie par la Sogepa cessera ce vendredi, comme prévu initialement. Et si tel devait être le cas, l’atelier de découpe de Qualibeef pourrait perdre son agrément à peine récupéré. Car l’Afsca a conditionné son octroi à la présence des managers ad interim de la Sogepa. A l’heure d’écrire ces lignes, Louis Verbist n’avait pas accepté ces conditions.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content