Les autorités de New Delhi durcissent le ton contre AB InBev

©Photo News

Après une interdiction de vente de trois ans dans la ville indienne, AB InBev fait l'objet d'une enquête qui pourrait aboutir sur la constitution d'un dossier criminel.

Les choses ne s'arrangent pas pour AB InBev en Inde. Fin juillet, le géant brassicole se voyait interdire la vente de ses produits dans la ville de New Delhi pour une période de trois ans. La raison invoquée: le groupe aurait contourné des taxes locales.

Aujourd'hui, un document de la police indique qu'une enquête est ouverte pour évasion fiscale présumée d'AB InBev.

Tromperie sur les codes-barres

L'interdiction de vente a seulement un impact financier sur le groupe. Le dossier de la police pourrait davantage donner des maux de tête à la direction et pourrait avoir davantage de ramifications.

L'interdiction dont fait déjà l'objet le groupe était la conséquence d'une enquête des autorités de la ville. Elles avaient découvert que le groupe utilisait des codes-barres dupliqués sur ses bouteilles livrées dans la ville; de quoi lui permettre de payer moins de taxes. Le gouvernement de New Delhi avait déjà appelé à d'autres actions.

La police mène donc l'enquête avec l'objectif de voir si cette fraude peut mener à une accusation criminelle. Selon le document, compte tenu de la gravité des faits, une punition exemplaire pourrait être réclamée.

Maux de tête en vue

"L'interdiction de vente a seulement un impact financier sur le groupe. Le dossier de la police pourrait davantage donner des maux de tête à la direction et pourrait avoir davantage de ramifications", indique un avocat spécialisé dans la fiscalité.

Du côté d'AB InBev, on affirme qu'il ne serait pas approprié de commenter l'affaire à ce moment. "Nous sommes engagés à fonctionner avec intégrité et selon de hautes normes éthiques", indique un porte-parole qui rappelle aussi que ces accusations remontent à 2016 et sont en fait reprochées à SAB Miller avant sa prise de contrôle par AB InBev.

Outre les griefs de la ville de New Delhi, AB InBev fait aussi l'objet d'une enquête des autorités indiennes de la concurrence qui le soupçonnent d'entente sur les prix avec d'autres groupes brassicoles.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect