Les trois premiers Burger King belges ouvriront à Anvers, Charleroi et Namur

©REUTERS

Burger Brands Belgium, la société qui détient Quick et la master franchise de Burger King pour la Belgique et le Luxembourg, compte ouvrir une quarantaine de nouveaux restaurants dans les cinq années à venir.

Fin du suspense autour de l’arrivée de Burger King en Belgique. Dans un entretien à L’Echo, Kevin Derycke, CEO de Burger Brands Belgium (BBB), la société qui chapeaute Quick et Burger King en Belgique, a dévoilé le calendrier des premières ouvertures de la chaîne de fast food américaine dont elle détient la master franchise pour la Belgique et le Luxembourg.

©Wim Kempenaers

Le premier s’ouvrira durant la dernière semaine de juin sur le site du cinéma Kinepolis d’Anvers à la place du Quick actuel. Le deuxième durant la première quinzaine de juillet à Charleroi dans le nouveau centre commercial Rive Gauche. Il s’agira donc d’un nouvel établissement. Tout comme le troisième, situé à Namur, qui sera ouvert fin août. En réalité ce restaurant est déjà opérationnel, mais comme centre de formation aux méthodes Burger King, comme le fameux "Whopper" grillé à la flamme. Tous trois seront exploités par des franchisés.

"Nous allons investir des dizaines de millions d’euros afin d’ouvrir d’ici cinq ans entre 35 et 40 nouveaux restaurants, quasi tous à l’enseigne Burger King."
Kevin Derycke
CEO de Burger Brands Belgium

Bruxelles suivra sans doute d’ici la fin de l’été, mais tous les permis nécessaires pour entamer les travaux n’ont pas encore été délivrés. Au total, Burger Brands Belgium (détenu, via QSR Belgium, par le fonds Kharis Capital, aux mains du duo Daniel Grossmann-Manuel Roumain et de familles belges et non belges) compte ouvrir huit Burger King dès 2017. Pour les années à venir, l’entreprise se veut encore plus ambitieuse: "nous allons investir des dizaines de millions d’euros afin d’ouvrir d’ici cinq ans entre 35 et 40 nouveaux restaurants, quasi tous à l’enseigne Burger King", précise Kevin Derycke. Dans les deux ans, aucun nouveau Quick n’est en effet prévu.

Aux franchisés de choisir

101
BBB exploite 101 restaurants Quick en Belgique et au Luxembourg. Sur les 92 Belges, 81 sont exploités en franchise.

Ces nouveaux établissements seront essentiellement ouverts par des franchisés, qui constituent aujourd’hui 88% de l’actuel réseau Quick en Belgique (92 restaurants au total). "Ce qui veut dire qu’en moyenne, ils n’en possèdent que deux, précise le CEO; or ce sont des entrepreneurs, beaucoup ont envie de grandir, nous n’aurons donc probablement pas besoin d’en recruter de nouveaux." Et sûrement pas auprès du réseau McDonald’s, malgré l’attrait de la nouvelle marque. "Aucun franchisé McDonald’s ne nous a sollicités; et si c’était le cas, je ne serais pas certain d’accepter. Nous ne travaillons pas comme ça, ce sont des concurrents que nous respectons."

Une partie des 92 Quick belges sera convertie en Burger King. Combien? Mystère. "Cela se décidera en concertation avec les franchisés, nous avons fait des études site par site, analysé la clientèle, la localisation, la concurrence, etc. afin de savoir s’il vaut mieux pour eux ouvrir un Burger King ou garder leurs Quick."
Kevin Derycke
CEO de Burger Brands Belgium

Dans le même temps, une partie des 92 Quick belges sera convertie en Burger King. Combien? Mystère. "Cela se décidera en concertation avec les franchisés, explique Kevin Derycke, je les ai tous rencontrés individuellement, nous avons fait des études site par site, analysé la clientèle, la localisation, la concurrence, etc. afin de savoir s’il vaut mieux pour eux ouvrir un Burger King ou garder leurs Quick." Les deux enseignes n’ont en effet pas les mêmes cibles: Quick s’adresse à un public familial, Burger King davantage aux 15-25 ans. En outre, Quick n’est connu que des Belges et des Français alors que Burger King est une marque mondiale. Sur cette base, on trouvera sans doute davantage la première dans des quartiers résidentiels et commerciaux et la seconde dans les centres-villes et les lieux touristiques.

©Photo News

Le passage à l’enseigne Burger King aura en tout cas un coût non négligeable pour les franchisés, même si le franchiseur prendra une partie de ces frais en charge: entre 700.000 et 1,2 million d’euros par restaurant. "Un chiffre à nuancer car tous les 7 à 8 ans, les Quick sont rénovés à raison de 500.000 euros d’investissement par implantation", souligne Kevin Derycke. À cela s’ajoutent les royalties à payer au franchiseur, plus élevées pour un Burger King que pour un Quick, soit, selon nos informations, 8% du chiffre d’affaires contre 5% chez Quick. La différence vient du fait que Burger Brands Belgium est propriétaire de Quick alors qu’il n’est que sous-franchiseur; il doit donc reverser une partie du fee à la maison mère.

Kevin Derycke refuse de commenter ces chiffres mais confirme que ce dernier élément entre en compte dans la rémunération du franchiseur.

500 à 750 nouveaux emplois par an

"Le burger a supplanté le spaghetti bolognaise comme plat de base dans la restauration."
Kevin Derycke
CEO de Burger Brands Belgium

Cette stratégie va de facto faire de BBB un important créateur d’emplois. 400 personnes seront engagées en 2017 et entre 500 et 750 par an dans les années à venir. "Il y a une réelle attente pour l’arrivée de Burger King, indique Kevin Derycke pour expliquer ce développement et les recrutements qui l’accompagnent; en outre, le marché est en plein essor: l’arrivée d’enseignes spécialisées et qualitatives tire le burger vers le haut; même des chefs étoilés en font alors qu’il y a dix ans, c’était vu comme de la junk food. Aujourd’hui, dans n’importe quelle brasserie, le burger a remplacé le spaghetti bolognaise comme plat de base."

La mode du burger se traduit dans les performances opérationnelles de BBB, en dépit d’une année 2016 difficile. "Le lockdown et les attentats ont affecté nos restaurants, non seulement Bruxelles, mais aussi dans des villes touristiques comme Bruges ou Anvers; depuis, nous n’avons pas encore retrouvé la même croissance qu’avant, relève Kevin Derycke; malgré tout nous avons enregistré une légère croissance organique et atteint 200 millions de chiffre d’affaires en Belgique et au Luxembourg." Le résultat est par contre tenu secret. Un an plus tôt, l’ebitda avait atteint 20 millions d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect