Nestlé entend surfer sur la vague végane

©EPA

Nestlé ambitionne le milliard de dollars de chiffre d'affaires à l'horizon 2028 avec ses produits végans. Il suit ainsi la voie ouverte par d'autres.

Le potentiel de croissance des produits végans n'a pas échappé au géant alimentaire suisse, Nestlé . Le producteur de marques telles que Nesquick, Herta et Maggi annonce vouloir atteindre dans les 10 prochaines années le milliard de dollars de chiffre d'affaires avec ses produits végans. A ce jour, ils représentent un chiffre d'affaires de quelque centaines de millions de dollars, annonce Bloomberg.

Il est vrai que le secteur n'a de cesse de croître. De plus en plus de personnes se tournent en effet vers des alternatives aux produits d'origine animale. En 2020, le bureau d'études Allied Market Research table sur un secteur à 5,2 milliards de dollars. Chaque année, le marché voit son chiffre d'affaires grossir de 8,4%.

Et Nestlé veut sa part du lion. Début 2019, le groupe va ainsi mettre les bouchées doubles sur sa gamme "Garden Gourmet". Celle-ci est composée de substituts végétaux de viande. Néanmoins, beaucoup de ces produits sont végétariens sans pour autant être végans. Les laboratoires de Nestlé tournent donc à plein régime pour trouver des alternatives végétales au lait.

Alpro, bien avant 

Nestlé n'est pas pour autant le seul acteur à se tourner vers le véganisme. En 2016, le géant français Danone avait repris l'Américain White Wave et dans ses filets, le Belge Alpro. Sa spécialité: des produits végétaux de substitution aux produits laitiers.

La semaine dernière, le conglomérat britanno-néerlandais Unilever annonçait l'acquisition du Néerlandais De Vegetarische Slager avec ses simili-carné totalement végans (boulettes bio, poulet, haché...).

La Belgique n'échappe pas à la tendance. Le groupe Colruyt, via son fonds d'investissement familial, a acquis des parts dans le Néerlandais Ojah, un concurrent de De Vegetarische Slager.

Aux États-Unis, le technocrate Bill Gates a aussi vu le potentiel du véganisme. Il a ainsi investi dans un acteur 100% végétal, Beyond Meat-Burger. Les fondateurs de cette société espèrent changer les habitudes des consommateurs amateurs de viande avec des burgers aux ingrédients végétaux.   

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect