Plan de catastrophe provincial levé après un violent incendie à Forest

©BELGA

L'usine Milcamps à Forest a été ravagée par un incendie ce jeudi en début d'après-midi. Le plan de catastrophe provincial a été levé, presque toutes les mesures de confinement ont été levées et le trafic ferroviaire est revenu à la normale.

L'usine de gaufres Milcamps, située rue de Lusambo à Forest, a été ravagée par un incendie ce jeudi vers 13h. Une épaisse fumée noire toxique provenant de sa toiture en roofing en feu, s'est propagé dans toute la commune et dans une moindre mesure dans les communes attenantes. L'usine est complètement détruite, alors que les bâtiments voisins n'ont pas été touchés par le feu.

©BELGA

L'incendie serait parti du système de refroidissement des fours de l'usine. Le bourgmestre de Forest Marc-Jean Ghyssels a affirmé que l'origine du feu était vraisemblablement accidentelle. "Les raisons précises de l'incendie sont en cours d'identification", a signalé l'entreprise dans un communiqué.

Aucune victime n'est à déplorer. Les mesures de confinement sont pratiquement toutes levées, à l'exception d'une zone très limitée aux abords de l'incendie. Les personnes évacuées peuvent reprendre leurs activités normalement. La circulation des trams a repris.

Les phases communale et provinciale du plan catastrophe sont à présent levées. Le trafic ferroviaire à Bruxelles-Midi, qui n'a été interrompu que pendant une courte période, a pu reprendre mais avec de nombreux retards à prévoir sur les lignes.

Des précautions ont été prises au cas où les fumées seraient toxiques. Deux écoles ont notamment été évacuées et les riverains ont été invités à rester confinés à l'intérieur. Des SMS d'information ont été envoyés par le système d'alerte de Proximus aux riverains concernés dans un périmètre déterminé.

Des mesures ont été effectuées pour évaluer la toxicité des fumées. Elles se sont révélées négatives, à l'exception d'une seule d'entre elles, relative à la combustion du revêtement de fils électriques. En conséquence, une zone a été évacuée pendant environ 15 minutes dans un rayon de 100 mètres autour de l'incendie. 

Chômage technique

Des mesures de chômage technique seront mises en place dès ce vendredi pour les salariés de l'usine. Une cellule d'accompagnement sera également à la disposition des employés. La direction dit "déplorer la situation et (apporter) tout son soutien à ses collaborateurs ainsi qu'aux riverains touchés par cet incendie majeur".

©BELGA_HANDOUT

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content