AB InBev comptera enfin un tiers de femmes à son conseil

©REUTERS

Le nombre de femmes siégeant au conseil passera de deux à cinq.

Surprise, les changements annoncés au conseil d’administration d’AB InBev , et qui devraient être approuvés lors de l’assemblée générale du premier brasseur mondial le 24 avril prochain, auront une conséquence importante en termes de (bonne) gouvernance: le nombre de femmes siégeant au conseil passera de deux à cinq. Et cinq sur quinze, cela fait un tiers dans toutes les langues… Autrement dit, AB InBev saisit l’occasion pour se mettre en règle avec la loi belge sur les quotas organisant un minimum de diversité par le genre dans les conseils des sociétés cotées et des entreprises publiques. Une bonne nouvelle, que le groupe n’a bizarrement pas soulignée dans son communiqué. Peut-être pour éviter qu’on n’associe les nouvelles venues à des "Mesdames quotas"…?

Ce train de nominations aura en revanche un effet moins positif pour les tenants de la belgitude: les Belges passeront de quatre à trois administrateurs, puisque Stefaan Descheemaeker sera remplacé par l’Américaine Sabine Chalmers. Comme le premier représentait les intérêts des grandes familles belges réunies dans EPS, on suppose que Sabine Chalmers fera de même. Elle "est proposée par l’actionnaire de référence", nous dit-on chez AB InBev. Ce qui signifie: par la Stichting AB InBev, qui regroupe les actions des Belges et des Brésiliens. Côté face: c’est positif pour la diversité par la nationalité…

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés