AB InBev condamné pour publicité "trompeuse"

©AFP

La campagne publicitaire de Bud Light aux Etats-Unis n'était pas du goût du concurrent MillerCoors. Un juge a condamné le géant brassicole AB InBev qui a arrêté une partie de sa campagne.

Le géant brassicole AB InBev  a été condamné pour campagne publicitaire "trompeuse" par un juge du Wisconsin. Sur certaines affiches de sa Bud Light, AB InBev indique que la boisson contient "100% de sirop de maïs en moins" que ses concurrents Miller Lite et Coors Lite. Le groupe MillerCoors s'était donc tourné vers la justice.

Le sirop de maïs est riche en fructose et est considéré par les spécialistes comme un contributeur à l'obésité. Pour MillerCoors, AB InBev fait surtout de la publicité mensongère. Le sirop de maïs mis en cause ne doit pas être confondu avec une variante qui sert à la fermentation de la bière, indique le brasseur.

Publicité de Bud Light diffusée durant le SuperBowl

Le juge William Conley a donc ordonné vendredi qu'AB InBev arrête une partie de sa campagne. Il serait question tout au plus de quelques affiches et folders commerciaux. Le spot original, qui avait été diffusé le temps du SuperBowl, n'est lui pas visé.

Ces affiches faisaient partie d'une campagne de 30 millions de dollars prévue pour le SuperBowl. Un juge devra par ailleurs définir plus tard si MillerCoors a été pénalisé par cette campagne.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect