AB InBev donne le coup d'envoi de son IPO en Asie: objectif 5 milliards

Jan Craps, le CEO de Budweiser Brewing Company APAC Ltd. ©Bloomberg

Le lancement de l'introduction en bourse (IPO) de la filiale Asie-Pacifique d'AB InBev sur la place de Hong Kong a été officialisé ce mardi à l'occasion d'une conférence de presse. Le géant brassicole pourrait lever jusqu'à 4,84 milliards de dollars.

AB InBev  a donné ce mardi matin le coup d'envoi de l'introduction en bourse de sa filiale Asie-Pacifique Budweiser Brewing APAC sur le marché de Hong Kong. Il s’agit de la seconde tentative de faire coter cette entité. Un premier essai avait été abandonné en juillet en raison des conditions de marché. Mais, c’est surtout la valorisation, jugée trop élevée par certains investisseurs, qui semblait alors avoir posé problème.

Les chiffres entre les deux projets d’IPO ne sont pas comparables dans la mesure où, entre-temps, le géant mondial de la bière a vendu sa filiale australienne Carlton & United Breweries pour 11,3 milliards de dollars.

Jusqu'à 6,6 milliards de dollars

Concrètement, AB InBev a annoncé, lors d'une conférence de presse, son intention de vendre 1,262 milliard d’actions dans une fourchette indicative comprise entre 27 et 30 dollars de Hong Kong par action (entre 3,45 et 3,84 dollars US). Cela devrait lui permettre de lever un maximum de 4,84 milliards de dollars. Cette fourchette valorise sa filiale entre 45,6 et 50,7 milliards de dollars. AB InBev s'est toutefois donné la possibilité de céder plus de parts ce qui pourrait porter le montant total de l'offre à 6,6 milliards de dollars

Le fonds souverain singapourien GIC se profile comme un investisseur pilier de cette opération: il compte y investir un milliard de dollars.

AB InBev se présente comme le plus grand brasseur de la région Asie Pacifique en termes de ventes. L’an dernier, elle y a écoulé 96,2 millions d’hectolitres dégageant des revenus de 6,7 milliards de dollars, un bénéfice net de 1 milliard et une marge Ebitda de 29,6%. Ses principaux marchés sont la Chine, la Corée du Sud, l’Inde et le Vietnam.

Budweiser APAC devrait ouvrir la souscription publique pas plus tard que ce mercredi avec comme objectif une première cotation prévue pour le 30 septembre. Le prix définitif devrait être fixé le 23 septembre. Le fonds souverain singapourien GIC se profile comme un investisseur pilier de cette opération: il compte y investir un milliard de dollars. Un atout qui a manqué lors du premier essai d'IPO.

Tremplin pour des acquisitions

Cette opération, comme la vente de Carlton, permettront au producteur de la Leffe et de la Corona de réduire son endettement évalué à 104 milliards de dollars et de se rapprocher, voire d’atteindre et même dépasser, l’objectif d’un ratio dette nette/Ebitda de 4 d’ici fin 2020.

Selon des analystes, cette cotation à Hong Kong pourra aussi servir de tremplin pour financer de nouvelles acquisitions en Asie. Un axe stratégique confirmé par le Belge Jan Craps, le CEO de Budweiser APAC lors de la conférence de presse. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect