AB Inbev: Les critères d'évaluation du management suscitent la curiosité

©BELGA

Les actionnaires d’AB InBev réunis mercredi en assemblée extraordinaire étaient appelés à approuver une émission de warrants destinés aux administrateurs non exécutifs. Leur était également soumise la proposition d’augmenter la rémunération fixe des administrateurs (de 67.000 à 75.000 euros par an).

Lors de l'assemblée extraordinaire de mercredi, le président du conseil d'AB Inbev Kees Storm a saisi l’occasion pour rappeler les grands principes de rémunération appliqués par le brasseur. "Ils sont basés sur la méritocracie et liés à des indicateurs de performance individuels et de la compagnie", a-t-il dit. Ils sont aussi conçus pour aligner les intérêts du management et ceux des actionnaires. Et ils encouragent les performances à long terme. "Le niveau et la structure de notre système de rémunération sont appropriés, a-t-il ajouté. Ils correspondent à la nature internationale de nos activités et à l’environnement compétitif dans lequel nous opérons." Il a rappelé enfin que les administrateurs n’avaient plus été augmentés depuis 2001.

Cela n’a pas empêché un actionnaire de demander que soient détaillés les critères de performance utilisés. En réponse, Kees Storm a estimé qu’il n’était "pas nécessaire" de préciser les critères individuels, tandis que le CEO Carlos Brito a indiqué que ceux-ci étaient tous liés à des objectifs pour la compagnie, pour la "business unit" et pour l’individu. "Un système fait de contrôle et d’équilibre et qui existe depuis des années", a-til ajouté. "Il est défini par le comité de rémunération, qui est composé d’administrateurs indépendants", a complété Sabine Chalmers, Chief Legal Executive.

Au final, le rapport de rémunération pour l’année écoulée a été approuvé par 86% des actionnaires présents, 13,9% ayant voté contre. Un taux négatif relativement élevé, comparé aux "scores" obtenus par les autres résolutions.

L’augmentation de la rémunération des administrateurs a été approuvée à 98,6%, le comptes de résultats et l’affectation des bénéfices à 99,9%. Le renouvellement pour un an du mandat de Kees Storm, atteint par la limite d’âge (70 ans) mais jugé très précieux, à 99,4%. "Le meilleur résultat que j’aie jamais obtenu", a-t-il indiqué.

Le dividende de 1,70 euro brut sera mis en paiement le 2 mai.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés