AB InBev renonce à l'IPO de sa branche asiatique

©BELGA

Le brasseur belgo-brésilien a décidé de renoncer à l'introduction en Bourse de sa filiale Asie-Pacifique.

L’introduction en Bourse (IPO) de la filiale Asie-Pacifique d’AB InBev, Budweiser Brewing Company APAC, n'aura pas lieu, "à ce stade". Le premier groupe brassicole mondial justifie cette décision par plusieurs facteurs, dont les conditions de marché.

AB InBev avait indiqué la semaine dernière que cette entrée en Bourse d'une participation minoritaire dans sa filiale asiatique devait avoir lieu fin juillet à Hong Kong. L'opération doit rapporter 9,8 milliards de dollars, de quoi permettre au premier groupe brassicole mondial de poursuivre sa croissance sur ce continent.

Le groupe brassicole a finalement renoncé à l'opération "à ce stade", évoquant plusieurs facteurs dont les conditions de marché.

Jeudi, certaines informations faisaient état d'une entrée située dans le bas de la fourchette prévue (entre 40 et 47 dollars locaux). Ce vendredi, l'agence Reuters avançait qu'AB InBev cherchait à temporiser la fixation de ce montant, qui devait être dévoilé. Selon l'agence Bloomberg, l'entreprise examinait différentes options, notamment un report de l'introduction et la relance d'une offre sous d'autres conditions.

Le groupe brassicole a finalement renoncé à l'opération "à ce stade", évoquant plusieurs facteurs dont les conditions de marché. Il suivra celles-ci de près, indique-t-il encore.

Budweiser Brewing Company APAC Limited comprend les activités asiatiques du groupe international établi en Belgique. La filiale est surtout active en Chine, en Australie, en Corée du Sud, en Inde et au Vietnam. Cette entrée en Bourse, pour l'instant reportée, devrait permettre à AB InBev d'effectuer l'une ou l'autre reprise dans la région et de réduire sa dette.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect