AB InBev signe la plus grosse ligne de crédit à impact positif

Le recours à des camions électriques est un des moyens par lesquels AB InBev réduit ses émissions de gaz à effet de serre. ©Photo News

Par ce crédit de 10,1 milliards de dollars, le brasseur s'engage à faire des progrès dans quatre domaines durables. Ses résultats influenceront le taux d'intérêt.

Le premier brasseur mondial a conclu ce jeudi une nouvelle ligne de crédit originale avec un consortium de 26 banques internationales: la ligne de 10,1 milliards de dollars, qui vient remplacer sa ligne de crédit renouvelable actuelle de 9 milliards USD, est basée sur le principe du prêt à impact positif.

Cela signifie que la marge du crédit sera liée aux performances d'AB InBev en matière de développement durable. Plus le groupe respectera ces critères, moins le taux d'intérêt sera élevé. Ce mécanisme de prix est censé inciter l'emprunteur à progresser dans des domaines qui s'inscrivent dans le cadre des objectifs de développement durable 2025 définis sous l'égide des Nations unies.

C'est à ce jour la plus importante ligne de crédit à impact positif au monde.

Concrètement, AB InBev et les banques ont fixé quatre domaines de performance: l'amélioration continue de l'utilisation rationnelle de l'eau dans les brasseries du groupe; l'augmentation de la part de plastique recyclé PET dans ses emballages primaires en plastique; l'achat d'électricité provenant de sources renouvelables; et la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.

Double première

"L'intégration du développement durable dans la stratégie de financement d'AB InBev renforce l'alignement interne et externe sur le programme Better World (Un Monde Meilleur) de l'entreprise", souligne le brasseur dans son communiqué.

"Notre activité est étroitement liée à l'environnement naturel."
Fernando Tennenbaum
CFO d'AB InBev

Cette nouvelle ligne de crédit est une première à deux égards, selon le groupe. C'est à ce jour la plus importante ligne de crédit à impact positif au monde; et AB InBev est la première société de boissons alcoolisées cotée à s'engager dans cette voie.

La ligne de crédit a une durée initiale de cinq ans, qui pourra être prolongée de deux ans. ING et Santander sont intervenus en tant que coordinateurs dans le consortium de banques.

"Notre activité est étroitement liée à l'environnement naturel, et il est essentiel que nous consolidions notre leadership dans la lutte contre les menaces croissantes liées au changement climatique", a souligné Fernando Tennenbaum, le CFO d'AB InBev, dans le communiqué.

Elia a défriché la voie

En Belgique, une autre société cotée de poids a déjà recouru au même mécanisme: le gestionnaire du réseau de transport d'électricité Elia a signé en octobre dernier une ligne de crédit renouvelable de 650 millions de dollars, dont le taux sera lié à ses performances dans trois domaines liés au climat, à la santé et la sécurité. BNP Paribas avait agi ici comme coordinateur du consortium de sept banques - dont ING faisait aussi partie.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés