Publicité

Apicbase s'arme pour attaquer le marché nord-américain

La jeune pousse Tastyoo (repas à domicile) fait partie des clients de la plateforme Apicbase.

La scale-up belge au service des chaînes de restaurants lève 4 millions pour poursuivre une expansion nullement freinée par la crise pandémique.

La pandémie a eu pour effet indirect d’accélérer la numérisation de l’industrie de la restauration. Témoin, la scale-up belge Apicbase, qui a vu son chiffre d’affaires doubler l’an dernier. Cette plateforme propose aux chaînes de restaurants, aux hôtels et aux sociétés de catering de gérer dans le "cloud" leurs recettes, leur approvisionnement et leurs stocks. Elle prend notamment en charge toutes leurs commandes en cuisine et automatise tous leurs calculs. Ses logiciels nourris entre autres à l’intelligence artificielle sont aussi capables de prédire leurs besoins futurs

"Avec le déclenchement de la crise, le besoin de contrôle des coûts et de numérisation s’est accru dans l’horeca."
Carl Jacobs
CEO et co-fondateur d'Apicbase

"En 2020, avec le déclenchement de la crise, le besoin de contrôle des coûts et de numérisation s’est accru dans l’horeca", souligne Carl Jacobs, CEO et cofondateur d’Apicbase. "Les restaurants que je qualifierais de romantiques ont certes été les plus touchés, mais nos clients se recrutent plutôt dans le segment haut du marché et parmi les chaînes multisites: ceux-là ont voulu mieux maîtriser leurs dépenses." S’est aussi ajoutée à sa palette de clientèles celle des "restaurants fantômes", entendez: ces restaurateurs qui n’ont pas de salle et qui distribuent tous leurs repas via des sociétés de livraisons.

L’outil lancé sur le marché en 2017 permet précisément tout cela. La jeune pousse compte déjà 400 clients, qui gèrent plus de 1.500 restaurants, répartis dans une trentaine de pays. Des groupes aussi divers que Be Burger (chaîne de burgers premium), Sodexo (restauration collective), Citizen M (hôtels) ou Tastyoo (plats préparés et repas livrés à domicile) recourent à ses services. "Nos principaux marchés sont la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, détaille le CEO, mais on veut continuer à se déployer à l’international."

4.000.000 €
levée de Série A
Apicbase a levé 4 millions d'euros auprès de Volta Ventures, Newion, AAA Fund et de business angels.

Volta monte à bord

Le prochain marché à conquérir? Les États-Unis, avec l’ouverture d’un bureau à New York d'ici à la fin de cette année. C’est une des raisons pour lesquelles Apicbase vient de récolter 4 millions d’euros, à l’issue de sa deuxième levée de fonds. Il y a deux ans, elle avait déjà moissonné 1,5 million.

La Série A qui vient d’être clôturée a été menée par Volta Ventures, le fonds gantois spécialisé dans les jeunes entreprises des logiciels et de l’internet, qui a ainsi fait son entrée dans le tour de table d’Apicbase. La Pricaf privée flamande AAA Fund (sociétés en croissance) et le fonds néerlandais Newion (technologies de l’information, logiciels, Cloud…), qui étaient déjà actionnaires, y ont également participé, de même que plusieurs business angels.

"Les cuisines des restaurants concentrent beaucoup de tâches différentes: on veut aider à les gérer et les automatiser toutes."
Carl Jacobs

Anecdote piquante, c’est au sein d’un jury de concours pour starters que Carl Jacobs a rencontré, en janvier dernier, Koen De Waele, un des partenaires du fonds Volta Ventures. "Nous siégions ensemble dans le jury mis en place par l’incubateur Birdhouse pour détecter les jeunes pousses prometteuses, explique-t-il. Je lui ai parlé de notre projet de levée de fonds et il a tout de suite marqué son intérêt."

"Outre le financement de notre expansion internationale, ces nouveaux moyens nous permettront aussi de poursuivre le développement de notre plateforme, complète Carl Jacobs. Dans les logiciels, on ne s’arrête jamais. Et les cuisines des restaurants concentrent beaucoup de tâches différentes: on veut aider à les gérer et les automatiser toutes."

Ce développement permanent "percole" sur l’équipe de la jeune entreprise. "Nous employons 40 personnes actuellement et nous allons en engager 25 de plus d'ici à la fin de l’année. Pour le développement, le marketing, les ventes et les opérations."

Le résumé

  • La scale-up belge Apicbase veut ajouter les États-Unis à sa liste de 30 pays où elle a déjà séduit plus de 400 clients.
  • Pour financer son expansion et le développement de sa plateforme de gestion de restaurants, elle lève 4 millions d'euros.
  • Elle accueille à cette occasion un nouvel actionnaire: le fonds gantois Volta Ventures.
  • Elle va engager 25 personnes d'ici à la fin décembre pour totaliser 65 emplois.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés