Publicité

Avec l'agritech indienne DeHaat, Sofina veut avoir la main verte

En plus de sa plateforme de rencontre entre membres du secteur agricole, la société indienne DeHaat propose un service d'assistance téléphonique et une application mobile accessible en plusieurs langues aux agriculteurs. ©DeHaat

Le holding des Boël vient d'emmener un tour de table à plus de 100 millions du côté de la plateforme DeHaat, qui se rêve en plaque tournante du marché agricole indien.

DeHaat, qui signifie "village" en hindi, s'attaque à trois des plus grands défis auxquels les agriculteurs sont confrontés en Inde (et ailleurs, d'ailleurs): les besoins en fonds de roulement, la sécurisation des semences et des engrais requis par l'activité, et la recherche d'acheteurs après production. Et ce alors que seulement un tiers environ des récoltes atteignent les grands marchés.

La start-up, basée dans l'un des plus grands centres d'affaires et sièges de nombreuses multinationales qu'est Gurgaon (aux abords de New Delhi) et dans le nord-est du pays à Patna, a réuni sur une seule plateforme des marques d'intrants agricoles, des financiers institutionnels et des acheteurs. De même, elle travaille avec plus de 3.000 microentrepreneurs pour mutualiser les efforts en matière de livraison sur le dernier kilomètre notamment, ainsi que le propose un service d'assistance téléphonique et une application mobile accessible aux agriculteurs en plusieurs langues.

650.000
agriculteurs
Fondée il y a 10 ans, DeHaat déclare aujourd'hui desservir plus de 650.000 agriculteurs en Inde.

L'approche a fait mouche puisque, fondée il y a 10 ans, DeHaat déclare aujourd'hui desservir plus de 650.000 agriculteurs. Ce qui n'a pas manqué de taper dans l'œil des investisseurs. Ainsi, la plateforme vient de lever quelque 115 millions de dollars (99 millions d'euros) à l'occasion du plus grand tour de financement pour une start-up technologique de l'agriculture (dite "agritech") en Inde.

Avec pour angle belge le fait que Sofina a ​​emmené l'opération aux côtés de la société de capital-investissement Lightrock, soutenue notamment par la maison princière du Liechtenstein. Temasek et les investisseurs existants (Prosus, RTP, Sequoia et FMO) ont également participé à l'opération,  valorisant la société entre 500 et 550 millions de dollars (ou 430 et 475 millions d'euros), selon la presse locale.

Sofina très actif

+500
millions de dollars
Suite à l'opération à laquelle Sofina a participé, DeHaat est désormais valorisé à plus de 500 millions de dollars (430 millions d'euros).

Shashank Kumar, co-fondateur et directeur général de DeHaat, a déclaré dans une interview que cet argent frais servira pour s'étendre à "tous les principaux clusters agricoles". Et ce alors que le secteur est en plein boom en Inde: l'industrie agro-technologique indienne a, en effet, le potentiel d'atteindre environ 24 milliards de dollars (21 milliards d'euros) de chiffre d'affaires d'ici 2025, évoque EY.

Du reste, force est de constater que le holding de la famille Boël a été très actif ces derniers temps. En un mois, en plus d'un investissement dans l'américain Twin Health dont la technologie permet la création de doubles digitaux d'humains utiles à la médecine, Sofina a également investi massivement dans le spécialiste bruxellois en gestion des données Collibra, valorisé désormais à cinq milliards de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés