Barry Callebaut achète l'usine Côte d'Or à Hal

©BELGA

Mondelēz International prévoit de céder son usine de chocolat de Hal au groupe suisse Barry Callebaut. L'opération devrait être finalisée pour fin de l'année. A terme, les syndicats ont des craintes pour l'emploi.

Le groupe suisse Barry Callebaut va reprendre la chocolaterie de Hal qui appartient actuellement à Mondelēz International. Environ 300 personnes travaillent dans l'usine et devraient juste changer d'employeur. "Par cette opération, nous sommes ravis de pouvoir à la fois insuffler un nouvel avenir à l’usine de Hal et à son personnel et renforcer notre partenariat d’approvisionnement stratégique avec Barry Callebaut", a commenté Marie-Pascale Sire, managing director Benelux de Mondelēz.

Dans le rang syndical, la réaction est mitigée. Bien que Barry Callebaut garantit dans un premier temps l'emploi des quelque 300 salariés, ils craignent à terme une hémorragie de l'emploi.

"Il était nécessaire pour nous d’augmenter notre capacité afin de pouvoir satisfaire la demande mondiale en chocolat belge."
Dirk Poelmans
COO de Barry Callebaut

Ce projet d’acquisition est présenté par Mondelēz comme une nouvelle étape logique dans le partenariat d’approvisionnement stratégique entre les deux parties. Les deux groupes travaillent en effet déjà ensemble, Barry Callebaut étant un fournisseur à long terme de Mondelēz. Il permettra au groupe de "continuer à optimiser son réseau d’approvisionnement en chocolat tout en offrant à Barry Callebaut la possibilité d’accroître sa capacité de production en Belgique", peut-on lire dans un communiqué. "Il était nécessaire pour nous d’augmenter notre capacité afin de pouvoir satisfaire la demande mondiale en chocolat belge", ajoute le COO de Barry Callebaut, Dirk Poelmans.

Mondelēz affirme que Barry Callebaut continuera à produire le chocolat, utilisé pour les produits Côte d’Or de Mondelēz en Belgique. Par ailleurs, le groupe souhaite que les chocolats Côte d'Or continuent à être produits à l’usine de Hal.

Crainte pour l'emploi

Barry Callebaut a un engagement à long terme pour continuer de produire annuellement 30.000 tonnes de chocolat liquide pour Mondelèz; de quoi maintenir le label commercial "made in Belgium". Il n'en va pas de même pour les produits de chocolat de base comme les Chokotoff. Une période de transition de trois ans est acquise pour poursuivre la production de ces produits à Hal dans les machines de Côte d'Or. La suite est incertaine. Si Mondelèz déménage sa production vers des pays à bas coûts salariaux, comme cela s'est déjà produit pour les Mignonette, l'impact sur l'emploi est certain. De plus, les produits de Barry Callebaut nécessitent moins de main d'oeuvre",  explique Tina De Greef (LBC-NVK).

L'annonce de ce rachat a été accueillie avec beaucoup de crainte du côté des employés. "Les employés du site sont repris par Barry Callebaut mais ils s'attendent à devoir changer de fonction".

La transaction, qui devrait être bouclée pour la fin du mois de décembre, reste soumise aux conditions de clôture et aux consultations avec les représentants du personnel.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés