Belourthe boucle sa première acquisition en reprenant un concurrent portugais

©Thierry du Bois

Belourthe, la société basée à Hamoir, rachète au groupe espagnol Cerealto Siro Foods son unité portugaise de production d’aliments pour bébés. Elle absorbe ainsi un concurrent direct.

Au terme de pourparlers qui auront duré un an et demi, la société Belourthe vient de boucler l’acquisition de la division aliments pour bébés du groupe espagnol Cerealto Siro Foods. Cette filiale portugaise, un concurrent direct de la société wallonne, est la première acquisition réalisée par la société liégeoise.

Entreprise de l’année 2014, Belourthe est spécialisée dans la fabrication d’aliments céréaliers pour bébés. Condamnée à la fermeture à la suite de la décision de son propriétaire, Nestlé, de délocaliser l’activité en Chine, l’usine de Hamoir a été rachetée en 2005 par Vincent Crahay via un management buy-out.

Aujourd’hui, Belourthe, qui emploie un peu plus de 100 personnes, produit chaque année 20.000 tonnes de céréales pour bébés, pour un chiffre d’affaires de quelque 35 millions d’euros.

Doubler le chiffre d'affaires

Avec l’usine portugaise qu’elle vient de reprendre, Belourthe gonfle sa production de 10.000 tonnes supplémentaires et peut tabler sur un chiffre d’affaires d’au moins 50 millions d’euros, l’objectif étant de franchir la barre des 100 millions dans les trois à cinq ans.

En reprenant le site de Benavente, nous disposons d’une deuxième usine dans le sud de l’Europe. Cela nous permet de diversifier notre clientèle et nous donne accès à d’autres fournisseurs.
Vincent Crahay
CEO de Belourthe

Cela faisait un bon bout de temps que Vincent Crahay, son CEO, lorgnait ce concurrent portugais qui lui faisait de l’ombre sur certains marchés. Il est parvenu à convaincre les responsables de Cerealto Siro Foods de céder à ses avances en lui revendant l’usine de Benavente, au nord-est de Lisbonne, pour un prix non précisé. "J’ai pu les convaincre qu’en gardant leur activité ‘Baby Food’, ils subissaient une destruction de valeur parce qu’elle ne faisait pas partie de leur core business", précise Vincent Crahay.

L’unité portugaise est, en effet, une petite division de Cerealto Siro Foods, un groupe spécialisé dans les aliments céréaliers (biscuits, pâtes, pain…) pesant 600 millions d’euros de chiffre d’affaires et qui emploie plus de 5.000 salariés en péninsule ibérique, en Italie, en Grande-Bretagne et au Mexique.

"Grandir ensemble"

Le patron de Belourthe l’assure: cette acquisition sera profitable pour tout le monde, en ce compris les 73 travailleurs de l’usine portugaise. "En reprenant le site de Benavente, nous consolidons notre portefeuille de produits et disposons d’une deuxième usine dans le sud de l’Europe. Cela nous permet de diversifier notre clientèle et nous donne accès à d’autres fournisseurs. Notre force de vente et d’achat se trouve ainsi renforcée", souligne le CEO de Belourthe.

L’usine de Benavente, construite par Milupa en 1974 et ancienne propriété de Nutricia/Danone, permet en outre à Belourthe de compléter la technologie reprise à Nestlé.

Soucieux de rassurer les travailleurs portugais sur leur avenir, Vincent Crahay s'est envolé pour le Portugal. "L’objectif, c’est de continuer à grandir ensemble. Cette acquisition sert avant tout à pérenniser ce que nous avons construit jusqu’ici", assure-t-il.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect