Publicité
Publicité

BNPP Fortis Private Equity va arroser la croissance de Konings

Konings exploite six unités de production, dont l'usine historique de son siège à Zonhoven. ©Wouter Van Vooren

Peu connu du grand public, le groupe de boissons limbourgeois Konings affiche une forte progression qui a séduit la filiale Private Equity de BNPP Fortis.

Le bras de private equity du groupe BNPP Fortis a pris une participation minoritaire dans Konings NV, une entreprise belge qui crée, produit et emballe des boissons alcoolisées et non alcoolisées pour le compte de tiers.

+10%
En 2020, le groupe Konings a enregistré une progression de 10% de ses revenus, à 262 millions d'euros.

Forcément peu connue du grand public, puisque son nom n'apparaît pas sur les boissons des marques clientes, elle s'est pourtant fortement développée sur le marché national et dans trois pays voisins, au point de totaliser aujourd'hui 680 emplois, six sites de production et un chiffre d'affaires consolidé de 262 millions d'euros (2020).

Une belle croissance

Fondée il y a 75 ans à Zonhoven, dans le Limbourg, Konings a fait l'objet d'un management-buy-out en 2007. Les quatre managers qui en ont pris le contrôle alors - Jos Rutten, Dirk Maris, Luc Nulens et Jef Moors - sont restés à bord et ont réinvesti systématiquement la quasi-totalité de leur profit dans la société.

Sous leur houlette, Konings a réalisé une belle croissance, qui a manifestement tapé dans l'œil des analystes de BNPP Fortis Private Equity. L'an dernier, en pleine crise covid, la société mère a vu son chiffre d'affaires passer de 98 à 108 millions d'euros et son profit d'exploitation (ebit) de 6,5 à 10,2 millions.

"Nous prévoyons d'atteindre les 300 millions de chiffre d'affaires cette année et nous comptons doubler le revenu 2020 en cinq ans."
Yves Panneels
responsable presse, Konings

Au niveau consolidé, le groupe, qui inclut un site de production à Breda aux Pays-Bas, un autre à Bolquère en France et un dernier au Royaume-Uni, a enregistré une progression de 10% de ses revenus, à 262 millions d'euros, et de 25% de son excédent brut d'exploitation (ebitda), à 30 millions.

"Nous prévoyons d'atteindre les 300 millions de chiffre d'affaires cette année et nous comptons doubler le revenu 2020 en cinq ans", précise son porte-parole Yves Panneels.

La crème des clients boissons

Konings collabore avec de grandes marques de boissons sur base, le plus souvent, de contrats à long terme. Selon leurs besoins, l'entreprise se contente d'emballer leurs produits ou les fabrique elle-même. Elle dispose aussi d'un département création qui est à même de développer de nouvelles boissons pour leur compte.

"On considère qu'il y a en moyenne au moins un produit Konings dans chaque frigidaire."
Yves Panneels
responsable presse, Konings

Une telle activité de sous-traitance nécessite de la discrétion: les grandes marques préfèrent qu'on ignore qu'elles font produire par un tiers.

Officieusement, on sait toutefois que le groupe collabore avec Coca-Cola, AB InBev, Jack Daniel's ou PepsiCo. Parfois pour aider au "packaging" ou sur des séries limitées, parfois pour plus gros. "On considère qu'il y a en moyenne au moins un produit Konings dans chaque frigidaire", souligne Yves Panneels.

En y prenant une participation, BNPP Fortis Private Equity entend aider Konings à croître durablement à l'international.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés