Cantata, le café anversois qui titille les papilles wallonnes

Avec son mari Camille Willems, Chantal Hoorens, la CEO de coffeeRoots, ambitionne d'ouvrir à terme une cinquantaine de magasins Cantata au Benelux. ©Dries Luyten

L'entreprise familiale anversoise coffeeRoots vient d'ouvrir à Nivelles sa première boutique wallonne. À terme, elle vise une cinquantaine de Cantata au Benelux.

Un espace de 60 m2 proposant plus de 200 variétés de thé et une centaine de cafés du monde entier: depuis le 28 avril, le torréfacteur et distributeur coffeeRoots dispose, dans le Shopping de Nivelles, de sa première implantation Cantata en Wallonie.

Ce n'est qu'un début. Si la boutique de Nivelles (qui, pour la petite histoire, a été sollicitée par la ville elle-même) n'est que la 5e ouverte en Belgique (après Wijnegem, Saint-Nicolas, Gand et Woluwe-Saint-Pierre), l'entreprise dirigée par Chantal Hoorens entend bien étendre dans les prochaines années un concept Cantata qui s'appuie sur un réseau de quelque... 350 points de vente, dont 300 en Russie. Jusqu'ici inconnue dans le sud du pays, la marque Cantata devrait rapidement s'étendre dans d'autres villes wallonnes.

"Nos partenaires arméniens gèrent Cantata en Russie, et chez nous, la marque est 100% belge."
Chantal Hoorens
CEO de Cantata

Basée à Kruibeke, près d'Anvers, cette entreprise familiale de torréfaction créée en 1907 vend du café emballé sous diverses marques, essentiellement des private labels, dans une trentaine de pays. Son histoire de plus d'un siècle a connu une accélération lorsque Chantal Hoorens a repris à son père les rênes de la société. Elle a très vite eu l'envie de déployer ses ailes sous d'autres cieux et dans d'autres activités.

Cantate du café

"En 2005, mon mari et moi sommes partis en Russie pour explorer de nouveaux marchés. Nous avons rencontré ceux qui sont toujours nos partenaires, des hommes d’affaires arméniens, dont la société, Cantata, disposait alors d’une quinzaine de magasins. Cela a immédiatement collé entre nous, et nous avons développé le réseau de magasins en y vendant les cafés de notre entreprise de torréfaction, mais aussi du thé, du chocolat et des friandises belges", raconte Chantal Hoorens.

CoffeeRoots , qui fournit son café à Cantata, un patronyme inspiré de la "Cantate du café" de Jean Sébastien Bach, possède 10% du capital de la société russe. Avec son mari, Camille Willems, Chantal Hoorens assume le développement de la marque au Benelux. "Nos partenaires arméniens gèrent Cantata en Russie, et chez nous, la marque est 100% belge", souligne-t-elle.

10,5
millions €
Le chiffre d'affaires 2020 de coffeeRoots plafonne à 10,5 millions d'euros, soit 2,5 millions de moins que prévu.

La pandémie de covid-19 a freiné la croissance de l'entreprise. "Nous avions budgété 13 millions d’euros de chiffre d'affaires, mais nous n’avons atteint que 10,5 millions, à cause de la perte d'un contrat avec Carrefour, et parce que 20% de notre clientèle est fournisseur dans l’horeca et dans les bureaux, qui ont été désertés à cause du télétravail", explique la patronne de Cantata. Pour 2021, l'entreprise est restée plus prudente, misant sur un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros.

Docks abandonné

Ce coup de frein ne refroidit pas les ardeurs du torréfacteur anversois, qui prévoit d'ouvrir sept nouveaux magasins par an en 2022 et 2023. Cette année, de nouveaux Cantata sont prévus à Anderlecht, Vichte (Flandre occidentale), Bruxelles-Ville et sans doute Charleroi. "Nous venons d'abandonner le projet du centre commercial Docks, à Schaerbeek. Les propriétaires canadiens s'y sont opposés parce que le Docks disposait déjà d’une maison de thé. Nous nous sommes alors tournés vers Charleroi, où les contacts avec le centre commercial Ville 2 sont bien avancés."

L’extension en Wallonie se poursuivra avec Liège et Mons. En 2022, Cantata compte aussi s'attaquer au Luxembourg. Pour les Pays-Bas, ce sera moins évident: deux chaînes néerlandaises y sont déjà bien implantées.

Il n'empêche: à terme, Cantata vise un parc d’une cinquantaine de magasins au Benelux. Sans oublier les marchés d'exportation. À commencer par la Chine, où Chantal Hoorens compte bien se rendre dès que ce sera possible.

Le résumé

  • Le torréfacteur anversois coffeeRoots a installé à Nivelles sa première implantation Cantata en Wallonie.
  • Le concept s'appuie sur un réseau de 350 points de vente, dont 300 en Russie via un partenariat avec des hommes d’affaires arméniens.
  • Avec la crise sanitaire, Cantata n’a pu engranger que 10,5 millions d’euros de revenus, contre 13 millions attendus.
  • Cela n’empêche pas le torréfacteur anversois de prévoir l'ouverture de 7 nouveaux magasins par an en 2022 et 2023.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés