Des actionnaires assignent AB InBev en justice

©ANP

Un cabinet d’avocats américain a lancé une "class action" (recours collectif) contre le géant de la bière AB InBev. Un autre cabinet enquête sur des plaintes d’actionnaires.

Le cabinet d’avocats The Schall Law Firm de Los Angeles va introduire un recours collectif ("class action") contre AB InBev pour informations fausses et trompeuses au marché.

Selon ce cabinet spécialisé dans les recours collectifs, les faits visés ont eu lieu entre le 1er mars et le 24 octobre 2018. On se souviendra que l'année dernière fut particulièrement compliquée pour le brasseur avec une chute de son cours de Bourse liée aux craintes sur son endettement et à sa situation dans des marchés émergents. Il a été décidé de diviser le dividende par deux.

Selon The Schall Law Firm, la société a donné à la SEC, le gendarme américain des marchés, des informations fausses et trompeuses concernant la liquidité, le fonds de roulement et les risques qu’elle rencontrait. "En se basant sur ces faits, les communiqués de la société étaient faux et trompeurs pendant la période visée. Lorsque le marché a appris la vérité sur Anheuser-Busch, les investisseurs ont subi des dommages" explique la firme dans un communiqué.

"Fraudes boursières"

Un second cabinet d’avocats, Pomerantz, a débuté une enquête sur AB InBev pour des raisons similaires. Pomerantz cible également la baisse du dividende et examine si "Anheuser-Busch et certains de ses dirigeants et / ou administrateurs ont participé à des fraudes boursières ou à d'autres pratiques commerciales illégales."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect