Des familles d'AB InBev vendent leur ketchup à Unilever

©doc

Le groupe alimentaire Unilever rachète le fabricant de ketchup américain Sir Kensington's.

Étonnant retournement de situation: après avoir rejeté, il y a deux mois, une offre de rachat à 143 milliards de dollars formulée par le géant du ketchup Kraft Heinz, le groupe anglo-néerlandais Unilever rachète lui-même un producteur artisanal américain de ketchup, Sir Kensington's. L’ironie de l’histoire est qu’un des actionnaires de Sir Kensington's n’est autre que le holding belge Verlinvest, qui appartient aux familles de Mévius et de Spoelberch, grands actionnaires du brasseur AB InBev et, à ce titre, alliés aux propriétaires de Kraft Heinz, les Brésiliens du holding 3G.

A priori, les actionnaires de Verlinvest ne s’en plaindront pas, eux qui étaient entrés au capital de Sir Kensington's en 2015, lors d’une levée de fonds limitée à 8,5 millions de dollars. On peut en effet augurer qu’ils auront réalisé une belle plus-value sur ce deal. Les détails financiers de la transaction n’ont pas été dévoilés, ce qui n’a pas empêché Bloomberg d’évoquer un prix de l’ordre de 140 millions de dollars.

Une autre coïncidence lie les destins d’Unilever, de Kraft Heinz et de Sir Kensington, une jeune compagnie qui n’accuse que sept ans d’âge. Les fondateurs de cette start-up new-yorkaise, Scott Norton et Mark Ramadan, avaient décidé de se lancer dans cette aventure entrepreneuriale après avoir lu un article d’un magazine expliquant qu’il était impossible de concurrencer Heinz… Ils avaient voulu relever le défi. Les voilà à présent relogés sous l’enseigne d’Unilever, ex-cible de leur modèle.

Les produits de Sir Kensington's, qui incluent des mayonnaises aux saveurs originales, sont distribués dans quelque 3.000 magasins et restaurants.

Et c'est le nettoyage de printemps chez Verlinvest qui a vendu mercredi de ses parts dans Chewyspécialiste de la vente en ligne d’aliments pour animaux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés